La contre-attaque des fumeurs

Les librairies s’emplissent de livres dénonçant les lois anti-tabacs, ces dangereux attentats contre la liberté individuelle. Les éditoriaux s’en inquiètent et les périodiques d’actualité font des dossiers.

C’est quand même marrant, qu’on aime si bien dénoncer la pensée unique quand les opposants ont droit à une telle couverture.

Ou alors, c’est qu’il y a bel et bien pensée unique. Sauf que la pensée unique change à tous les six mois, et souvent du tout au tout. L’année dernière, il ne faisait pas bon s’opposer à la loi anti-tabac; ses opposants l’ont senti passer comme un rouleau-compresseur. Maintenant, pas un journaliste n’oserait en parler sans s’inquiéter de cette très dangereuse tendance liberticide, ce si terrible maccarthysme hygiénique. Et moi je me souviens de l’époque pas si lointaine où faire mine d’être indisposé par la fumée d’autrui était considéré comme la plus grossière des impolitesses.

C’est moins la pensée unique qui m’inquiète que la courte mémoire, finalement.

Publicités

Étiquettes : ,

4 Réponses to “La contre-attaque des fumeurs”

  1. Caline Says:

    Ce qui est terrible c’est de se dire qu’on est libre de mettre en danger la santé d’autrui… Qui peut défendre pareil point de vue?

  2. Bottine Says:

    « Et moi je me souviens de l’époque pas si lointaine où faire mine d’être indisposé par la fumée d’autrui était considéré comme la plus grossière des impolitesses. »

    C’est toujours le cas selon les gens…

    Je trouve très regrettable que cette loi ait été nécessaire, mais vu que la majorité des fumeurs – l’autre partie étant responsable et sympa – ne respecte pas les autres, il la fallait.

    Dommage que les gens bien et qui font des efforts triment pour tout le monde. Mais de toute façon les fumeurs respectueux sont ceux que la loi dérange le moins, alors ceux qui râlent, je m’en tape.

  3. Safeguard Says:

    De toute façon, dès que quelqu’un fait une connerie, il y a un bataillon de chialeux qui arrivent. Et juste après

    les chialeux, ce sont les politicards avec de nouvelles lois, de nouveaux règlements, de nouveaux permis, etc…

    Si un individu se comporte mal, c’est pas une loi qu’il faut, mais lui expliquer « gentiment » sans quoi un beau jour on se retrouve grand criminel parce qu’on porte des chaussettes vertes.

    Allez, je vous laisse, je vais faire un tour à la salle de bain avant qu’il faille un permis.

  4. aigo Says:

    Bienvenue Safegard. Je suis content d’échanger quelques messages avec toi pour d’autres raisons que mes petits soucis techniques avec mon blog ;).

    Tu as raison, nous avons effectivement une tendance à vouloir réglementer l’ensemble du comportement humain. Mais je crois que ce n’est qu’une tendance, elle subira à terme son ressac, on le verra probablement tous deux de notre vivant et on sera peut-être même nostalgiques d’aujourd’hui. C’est un peu le thème sous-jacent à ce billet, qui porte moins sur les lois anti-tabac en tant que telles, mais sur les oscillations des tendances sociales, d’une tendance à l’autre, et sur notre façon de tellement vivre au présent qu’on ne se souvient que rarement que les choses ont déjà été différentes.

    N’hésite pas à repasser et à commenter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :