Point de Bascule n’aime pas le débat

Je leur ai laissé leur chance, personne ne pourra m’accuser du contraire.

Après avoir découvert le site Point de Bascule, j’ai écrit, à chaud, le (relativement) bref billet que vous pouvez trouver ici. Malgré la sévérité de ma première impression, j’étais décidé à leur laisser une chance, surtout que j’ai pu constater leur efficacité dans la gestion de leur site: leur ayant signalé une erreur de citation dans un article de leur « glossaire » (glossaire qui sert davantage à faire passer leurs idées politiques qu’à éclairer le lecteur, mais passons), ils l’ont corrigé en un temps remarquable. En fait, le lendemain c’était fait, c’est donc un temps de réaction probablement de moins de douze heures. Bravo.

J’ai donc décidé, en écrivant le billet suivant que j’ai consacré à leur site, de leur donner un droit de réplique en allant mettre en commentaire de l’article que je critiquais un lien vers ce blogue. Cette fois encore, et malgré le fait que (je ne m’en était pas rendu compte sur le coup…) ils étaient partis en voyage et que le site n’était plus sensé fonctionner, le temps de réaction a été très rapide. J’avais un long commentaire écris par un mystérieux monsieur C. dès le lendemain après-midi. En revanche, le contenu et la nature de la réaction était doublement décevant.

Première déception:

La qualité de la réplique de monsieur C. laissait à désirer. D’une part, il prenait mes lecteurs pour des imbéciles en me citant hors contexte dans son commentaire, déformant mes propos, alors que mes lecteurs avaient accès à l’ensemble du texte juste en haut de son commentaire… c’est pas fort de sa part. Bien que je lui ai signalé cet impair, il ne semble pas avoir cru bon s’excuser (en fait, je pense qu’il n’est pas repassé ensuite, mais ce n’est qu’une intuition car je n’ai aucun moyen de le savoir – malheureusement, il n’a pas laissé de courriel où je puisse m’adresser directement à lui). Il a tenté de contourner le sujet en prétendant que PdB ne s’intéresse pas à la doctrine mais à la pratique sur le terrain (un autre vieux truc rhétorique, Schopenhauer en parle), ce qui de toute façon est faux. Il s’est prétendu savant sans citer ses sources et pour finir il m’a, à mot couverts, accusé d’islamisme. Soyons indulgent avec cette dernière accusation; ne me connaissant pas personnellement et ne sachant pas que la quasi-totalité de mes lecteurs, eux, me connaissent personnellement, il ne pouvait pas imaginer à quel point il se couvrait de ridicule. Disons que j’ai cela en commun avec les islamistes que je porte la barbe, et s’il repasse ici, signalons-lui gentiment que ça se limite pas mal à ça.

J’ai pris la peine de lui répondre le plus poliment possible en réfutant ses arguments. Mais on n’a jamais revu de commentaires de sa part ici. Il est probablement venu « dispenser sa sagesse », puis reparti sans plus penser à moi. Ce pour quoi je ne lui en veux pas, n’allez pas vous méprendre, je ne me crois pas important au point de mériter toute leur attention.

Deuxième déception:

Malgré l’extrême rapidité de la réaction, mon commentaire restait obstinément absent sur le site de Point de Bascule. Ça ne me pose aucun problème qu’il y ait modération des commentaires, c’est dans l’ordre des choses. Mais je ne me suis pas montré insultant, et mon commentaire était constructif. J’estime donc qu’il n’y avait aucune raison légitime de ne pas le valider.

Je pouvais supposer que c’était à cause des vacances. Peut-être monsieur C. n’était-il pas, après tout, un représentant de Point de Bascule. Peut-être était-ce un internaute, échoué ici par hasard, qui a suivi le lien que j’ai mis vers Point de Bascule et qui a jugé bon de me contredire… peut-être. Bien que très improbable, l’hypothèse est possible. C’est la raison pour laquelle je leur ai laissé le bénéfice du doute un temps. Mais vendredi dernier, leurs vacances étaient finies. Et depuis lundi, leur site est sensé tourner à plein régime. Toujours pas de validation de mon commentaire en vue. Considérant la rapidité de leur temps de réaction auparavant, je ne pense pas pertinent de leur donner davantage de marge. La conclusion s’impose: corriger la référence d’une citation, oui, ils veulent bien, ils vont d’ailleurs publier le commentaire pour se donner une bonne image. Mais la contradiction, non, pas question, il n’en veulent pas. Et surtout pas une contradiction documentée. Ils peuvent laisser passer des contradicteurs à l’occasion, on le voit sur leur site: ils leur clouent le bec rapidement, car ce sont des contradicteurs faciles à réfuter.

Je trouve extrêmement regrettable, de la part de gens qui prétendent se faire les défenseurs des valeurs occidentales, de traiter le débat et la contradiction avec une telle légèreté. Ça me fait douter de leurs nobles motivations.

Et maintenant? et bien j’avais promis à l’origine deux textes abordant le contenu et les idées de PdB, il m’en reste un à rédiger. Quand il sera prêt, je leur offrirai à nouveau le droit de réplique, on ne se refait pas: ce sera leur ultime chance. Et après? bah, je m’accorde la marge d’écrire un autre texte en guise de conclusion générale, puis ce sera tout. Je ne vais pas transformer mon blog en PointdebasculeWatch, j’ai autre chose à faire de ma vie. Que mes lecteurs sachent à quoi s’en tenir à leur endroit me suffit.

Publicités

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “Point de Bascule n’aime pas le débat”

  1. Caline Says:

    🙂 no comment

  2. PdB: chose promise, chose dûe » Temps et fiction Says:

    […] les inviter à venir présenter leur point de vue ici, même si la dernière fois, ce ne fut pas un franc succès. Mais chacun a droit à une seconde chance. Et comme je crois en la liberté […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :