De la mauvaise foi en histoire

En 2003, époque du début de la guerre en Irak et du frenchbashing, le site AlbinoBlackSheep, à vocation humoristique, mettait en ligne une blague qui prenait la forme d’une recherche google sur la proposition « french military victories »… la recherche ayant été infructueuse, la page renvoyait à « french military defeats« , résumé de l’histoire militaire de France, tourné de façon à donner l’impression que les Français n’avaient remporté aucune victoire militaire de leur histoire. Évidemment, c’est de l’humour, on ne va donc pas reprocher à l’auteur (Matt Davis, je crois) son manque de rigueur, puisqu’il assume pleinement sa mauvaise foi. En revanche, un an plus tard sur un coup de tête j’ai pris un malin plaisir à faire la même chose que lui, mais en remplaçant l’histoire française par l’histoire étasunienne. Je l’ai communiqué à des amis, mais ça n’a pas eu la même diffusion que l’oeuvre pastichée (forcément puisque je ne me suis pas donné la peine de l’écrire en français). À noter que le site a continué à évoluer depuis, donc le pastiche n’est pas aussi complet que son référent, mais à l’époque il l’était.

Voici donc le résultat qui est, je trouve, comme son modèle, une bonne démonstration qu’avec la dose nécessaire de mauvaise foi, on peut faire dire n’importe quoi à l’histoire:

No standard web pages containing all your search terms were found.

Your search – american military victories – did not match any documents.

Suggestions:

– Make sure all words are spelled correctly.- Try different keywords.

– Try more general keywords.

– Try fewer keywords.

Did you mean: american military defeats:

Guerre d’Indépendance: Les batailles décisives ont été remportées là où les troupes et les officiers français se trouvaient. Une tentative d’invasion des colonies britanniques non-révoltées (au nord) à laquelle les Français ne participaient pas, s’est soldée par un échec retentissant. Les étasuniens se vantent de « leur » victoire; voyez le « syndrome de la Guerre Froide » pour plus de détails.Guerres indiennes: guerres d’exterminations à l’encontre des différents peuples amérindiens. Les peuples amérindiens existant encore, c’est une preuve de l’échec étasunien.

Guerre de 1812-14: La tentative d’invasion du Canada est un échec particulièrement lamentable. Défaite contre une colonie divisée, désorganisée et isolée de sa métropole.

Guerre de sécession: Victoire, principalement dûe au fait que l’adversaire était étasunien.Guerre américano-espagnole de 1898: porte ouverte à une longue série d’humiliations contre Cuba.

Première Guerre mondiale: entrée en guerre lorsque la Turquie et l’Autriche était hors combat, que l’Italie s’était rangée du côté des alliés et que le statu quo des tranchées s’est révélé défavorable à l’Allemagne. Arrivée des troupes étasuniennes en 1918, quand la décision était emportée. Les étasuniens réclament pour eux seuls la victoire (voyez « Syndrome de la Guerre Froide »).

Deuxième Guerre mondiale: Plus de 80% des pertes allemandes ont lieu sur le front russe. L’entrée en guerre des Étasuniens se fait après que l’offensive allemande ait été bloquée devant Moscou. L’arrivée massive des troupes étasuniennes en Europe s’est fait après que les Allemands aient été écrasés à Stalingrad. Guerre gagnée par les Russes, des actions ayant été entreprises contre des pays vaincus pour jeter la poudre aux yeux.

Syndrôme de la Guerre Froide: Attitude des Étasuniens qui prétendent avoir gagné la Deuxième Guerre mondiale parce qu’ils ne peuvent pas admettre que ce sont les communistes qui ont fait la différence. Par extension, toute victoire des alliés des Étasuniens dont le mérite leur a été nié parce qu’à un moment ou un autre de l’histoire leur allié a été une puissance rivale et/ou haïe. Aussi appelé Syndrôme de Wolfowitz

Guerre de Corée: Interdiction a été donnée aux troupes de passer à l’offensive, manifestement parce que les autorités politiques savaient qu’elles perdraient. Lorsque MacArthur a désobéi, il a été obligé de battre en retraite.

Guerre du Viet-Nam: défaite. Les Étasuniens sont obligés de quitter Saïgon en catastrophe.

La Baie des Cochons: humiliation contre Cuba. Voir « Guerre américano-hispanique de 1898 ».

Guerre du golf persique: Victoire d’une coalition internationale contre l’Irak. Les troupes ne sortent pas du Koweit pour s’en prendre à l’Irak comme le président l’avait laissé entendre, vraisemblablement parce qu’il savait qu’il perdrait.

Kosovo: Victoire d’une coalition internationale contre la Serbie. Par crainte d’une défaite, les troupes n’engagent pas le combat avant que la guerre ne soit finie.

Guerres d’Irak et d’Afghanistan: pas terminées. Pertes contre la guérilla et incapacité de contrôler le pays. Nombreux efforts pour camoufler l’échec sous maquillage de transition politique.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :