Expérimentation culinaire

L’expérimentation culinaire peut être le fruit de la paresse. Quand le frigo est presque vide, qu’il n’y a plus que deux ou trois ingrédients improbables à mélanger et qu’on n’a pas envie de sortir faire l’épicerie. Elle peut aussi être le produit d’une certaine curiosité, d’un brin d’audace, d’un soupçon de courage (puisqu’il faut goûter) ou d’un mélange de cruauté et de lâcheté (si on se contente de faire goûter à d’autres) et d’une bonne part d’inconscience (dans le cas du cuisinier lâche et cruel, il s’agit plutôt d’hyperconscience).

J’ai donc, hier, été curieux, audacieux, courageux et inconscient. Mais non cruel ni lâche. On s’étonnera sans doute que je n’aie même pas été paresseux, puisque j’ai pris la peine d’aller faire l’épicerie justement pour acheter les ingrédients improbables que ma curiosité m’imposait de réunir dans une recette bizarroïde.

À l’origine, le fait que je sois dans une période de consommation de bananes. Il m’est venu à l’esprit que tout ingrédient pouvait être cuit, et je me suis demandé ce que pouvait bien (diable) goûter une banane cuite. L’idée faisant son chemin au cours de la semaine, je me suis demandé à quoi (diantre) pourrait-on bien mélanger des bananes cuites.

Résultat: une omelette bananes et avocats. Les bananes et les avocats ayant des textures relativement semblables et des goûts très doux, je me suis dit que ça devrait se mélanger sans donner des résultats trop catastrophiques. En outre, il m’était déjà arrivé de faire cuire de l’avocat, et le résultat est ma foi assez agréable. Quant à l’omelette, c’est le plat qui se prête, par excellence, à toutes formes d’expérimentations.

D’habitude, je mets des oignons dans toutes mes omelettes. Cette fois, l’idée d’un mélange oignons-bananes ne m’apparaissait pas des plus inspirantes. Exit donc les oignons. J’ai respecté en revanche une autre constante de mes omelettes, du fromage râpé, cette fois du mozzarella. Quelques morceaux de fromage philadelphia (feta) pour ajouter du crémeux fondant. Et pour épicer, de la menthe, de la cardamome (brune et moulée) et du sel de céleri.

Résultat? Étonnant. Dans le sens positif du terme. La banane semble avoir plus de saveur lorsqu’elle est cuite (par contre, elle colle terriblement à la poêle), les saveurs sont subtiles et se mêlent agréablement aux oeufs. Le mozzarella ne gâche rien mais n’ajoute pas grand chose. Par contre, le philadelphia était une bonne idée. Et comme la saveur n’est pas le seul critère pour juger ce type d’expérimentations, la digestion s’est fait sans accrocs.

J’en referrai sans doute à l’occasion.

(PS à Dame Blanche: si tu veux essayer, commence par une petite portion, juste pour goûter. On me dit parfois que j’ai des goûts bizarres, et je voudrais pas me faire fusiller du regard par Roi Noir quand je repasserai à Montpellier :-P)

Publicités

Étiquettes : , ,

5 Réponses to “Expérimentation culinaire”

  1. temps Says:

    Avec une telle imagination, c’est auteur de roman qu’il faut faire,
    mais sincèrement je crois que la cuisine n’est pas le meilleur lieu pour exercer.
    Cordialement

  2. clopp Says:

    J’adore les expériences culinairres

    Une omelette banane-avocat? Et le goût est pas-pire? Tu la referais…disons pour recevoir la belle-famille?

    Photos?

  3. Perséphone Says:

    Hmmm…j’avoue qu’à la lecture, j’avais envie d’y goûter. Des feuilles de sauge frites aussi mises en déco sur un parfait à l’érable et à la citrouille m’ont été proposées aujourd’hui, et j’ai hâte de tenter l’expérience.

  4. Arkalys Says:

    Hummm…dans l’état dans lequel je suis (si tu regardes l’heure du commentaire, tu sauras de quoi je parle), je suis prêt à tout essayer. Et là, même en étant pas fan de la banane, l’idée me paraît pas mal.
    J’essaierais bien de mettre des petits morceaux de poulet dedans…
    Liste de courses pour demain :
    – Bananes
    – Feta
    – Menthe
    – Avocats (mais mon coloc’ y pensera sans doute plus spontanément que moi)

  5. Déréglé temporel Says:

    @Clopp:
    Pas de photos, puisque je l’ai mangée! 😉 Mais l’apparence n’a rien de bien extraordinaire, c’est une omelette après tout. Y’a du jaune et du vert.

    Quant à cuisiner pour la belle famille… j’aurais plutôt tendance à faire appel à un traiteur! une omelette, peu importe à quoi, ne me paraît pas se prêter à une telle occasion. Mais disons que je la servirais à mes soeurs ou à des amis aux goûts ouverts pour commencer. Je suis du genre prudent quand il s’agit d’étendre mes expériences à d’autres cobayes que moi-même.

    @temps: ah, ben justement, je m’y suis mis, mais la cuisine c’est moins long (heureusement, sinon je serais mort d’inanition) 😉

    @Perséphone et Arkalys: vous m’en donnerez des nouvelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :