Feu Do Ré Mi

C’est assez rare que les journaux parlent de danse sociale pour le souligner. Cet article d’ailleurs m’apprends l’existence d’une salle de danse que je ne connaissais pas au moment même où elle cesse ses activités. Normal que je ne la connaisse pas, puisque je me cantonne à peu près au milieu swing (avec de rarissimes excursions du côté de la salsa et du tango), ce qui est un circuit très différent.

Le club DoRéMi ferme donc ses portes la fin de semaine prochaine. Associé à l’école de danse Gilles Beaulieu, on y dansait un peu de tout. Probablement la même liste de danse qu’on enseigne à Gilles Beaulieu.

Suite à mon questionnement récent sur la popularité de la danse de couple, un extrait de l’article m’interpelle particulièrement:

Fondé en 1963, le club Do Ré Mi a occupé différents locaux avant de s’installer au 505, rue Bélanger, en 1971. Au plus fort de son rayonnement, au milieu des années 80, le club occupait deux étages et attirait en moyenne 1200 personnes chaque samedi soir.

«Ici, c’était un endroit privilégié, raconte Ovila Taillefer, venu danser avec sa copine Lorraine Paquet et un couple d’amis. J’ai connu l’endroit dans le temps où il y avait des orchestres.»

Seulement, la popularité de la danse sociale n’a cessé de chuter depuis cette belle époque, relate Jean Joyal, qui a fondé le Do Ré Mi avec son père alors qu’il n’avait que 17 ans. Son chiffre d’affaires a essuyé un coup lorsque le Casino de Montréal a ouvert ses portes en 1993. Et l’engouement pour la salsa, le tango et la danse western l’a privé de plusieurs clients potentiels dans les dernières années.

Première remarque: Les informations fournisent ne cadrent pas tout à fait avec la chronologie que j’imaginais du phénomène. Intuitivement, j’aurais pensé à une désaffection progressive à partir de la fin des années 50 et d’une lente reprise à partir des années 90. Les fortunes de DoRéMi semblent indiquer une toute autre évolution: popularité du début des années 60 jusqu’au pic du milieu des années 80, puis un lent déclin jusqu’à la fermeture en 2009.

Mais il ne faudrait pas conclure de l’ensemble de la danse sociale à partir d’un seul club, fût-il, à ce qu’il semble, une institution. De nombreuses nuances interdisent de conclure trop vite: le club a put voir sa fréquentation augmenter en raison de la fermeture de concurrents moins bien armés face à une baisse globale de la demande par exemple. Un tel scénario conduirait paradoxalement à conclure que la période de grande fréquentation est un signe de déclin(!). D’autre part, les variations de la fréquentation de ce club peuvent révéler des transformations du milieu plus que des variations de la popularité globale de la danse de couple.

Ce qui amène ma deuxième remarque, qui va dans ce sens: le déclin du club DoRéMi après les années 80 est expliqué, à la fin de l’extrait, par l’ouverture en 1993 du Casino de Montréal, puis de la popularisation du tango et des danses latines. Alors pour le Casino, j’imagine qu’il doit y avoir une piste de danse là-bas, sinon je ne vois pas le rapport. Mais le tango et les danses latines, ça paraît évident: les amateurs se sont concentrés sur les lieux spécialisés dans leur type de danse préféré. Amateurs de tangos dans les soirées tango, amateurs de danses latines dans les soirées salsa, etc…

Ce sont les amateurs de ballroom qui écopent. Apparemment, la valse et le quickstep ne sont pas à la mode. Mais cela ne paraît pas contraire à une popularité croissante des danses de couple à l’heure actuelle, lesquelles paraissent au contraire ne jamais avoir bénéficié d’autant de visibilité, notamment à la télévision.

(Qu’est-ce que vous dites? je fais de la déformation professionnelle? … … naaaaaan…)

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :