Les contes dans tous leurs états (1): Garulfo

J’aime beaucoup les contes. J’adore les contes. Et j’aime énormément les relectures de contes.

Aussi ai-je envie de démarrer une série de billets (la régularité de la publication n’est pas garantie par la maison) sur des relectures de contes, une série dont je n’ai pas d’idée précise de l’ampleur qu’elle prendra. Commençons par Garulfo, excellente BD qui justifie à elle seule le titre de la série: les contes dans tous leurs états.

Alain Ayrolles est, pour moi, l’un des scénaristes les plus enthousiasmants de l’heure en Europe. Entre l’excellent Garulfo et le chef-d’oeuvre qu’est De Capes et de Crocs, il signe des scénarios aux forces multiples: humour à plusieurs niveaux, intrigues cohérentes, complexes et bien ficelées (donc faciles à suivre malgré leur complexité), personnages bien typés et attachants. On ne peut pas en demander plus, et on en redemande.

Garulfo se présente comme une série en six tomes dont la structure se répartie en 2+4. Autrement dit, les deux premiers tomes forment une histoire entière et on peut s’arrêter après le deuxième, satisfait de sa lecture. Les quatre tomes suivants forment une suite à l’histoire, à lire d’une traite jusqu’à la fin. La structure a probablement été voulue ainsi lorsque le projet a été présenté à l’éditeur: si le succès commercial n’était pas au rendez-vous, on pouvait s’arrêter au deuxième. Mais si la première histoire avait un succès suffisant, on pouvait s’engager dans la grande aventure des quatre albums suivants. Et ce fut le cas.

Il était une fois une grenouille qui aimait les humains et voulait leur ressembler. Garulfo, ayant entendu un conte, s’efforce d’être embrassé par une princesse dans l’espoir de se transformer en prince charmant. Et quand ça ne marche pas, il part à la recherche d’une fée… et s’il trouve une sorcière « c’est pareil! elle est dans le bizness de la magie! ». S’ensuit une série d’aventures rocambolesques au cours desquelles Garulfo va confronter l’idéalisation de l’humain qu’il fait à la réalité.

Que fait une douce princesse quand elle voit une grenouille?

Il était une fois un roi et une reine cruels (ainsi commence la seconde histoire, au troisième album). Trois fées qui offrent à leur fils les plus beaux dons: la beauté, l’intelligence, la bravoure. Et une vilaine sorcière tirée des geôles de Sa Majestée (qui veut pour son fils un autre don), qui lui balance une « malédiction »: à l’âge adulte, il sera obligé de vivre parmi les plus humbles pour apprendre leur condition. Du coup, le prince, adulte, qui a pris la personnalité de son père, se retrouve transformé en… grenouille. Aidé par Garulfo, il va devoir trouver une princesse qui daigne l’embrasser pour retourner à sa condition première.

C’est léger, bonhomme, drôle, bien dessiné et raconté par le dessinateur Bruno Maïonara, et intelligent lorsque, petit à petit, s’insère une dimension plus profonde dans le récit. On va et vient gentiment entre misanthropie et optimisme, le tout dans la bonne humeur. Et surtout, en jouant avec les contes les plus connus, en renversant tous les clichés: y’a qu’à voir le chat botté, qui n’a pas grand-chose à voir, ni avec celui de conte original, ni avec celui de Shrek.

Faudrait que je le relise…

Publicités

Étiquettes : , , ,

2 Réponses to “Les contes dans tous leurs états (1): Garulfo”

  1. Bottine Says:

    J’adore, c’est gentil sans être neuneu et ça m’a fait franchement rire.
    Je pensais y’a quelque temps poster un truc dans mon blog sur les BD avec des animaux dedans, j’aime beaucoup aussi Nicolas de Crécy et Blacksad, pi j’ai eu la flemme.

  2. Déréglé temporel Says:

    Nicolas de Crécy, je ne connais pas, mais Blacksad, c’est franchement génial, j’adore. Mon prochain billet dans cette série concernera également une BD avec des animaux: Règlements de Contes, chez Soleil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :