Observation empirique

Les danses swing sont dures pour les chevilles.

Le tango est dur pour les cuisses.

C’est le constat que je dresse après ma première soirée complète de tango, hier.

Publicités

2 Réponses to “Observation empirique”

  1. Mouma Says:

    A te voir aller, je cruyons que c’était l’cou!

  2. Déréglé temporel Says:

    J’ai écrit ce billet un jour avant d’avoir le torticoli. Mais tu n’as pas tort: le jour même j’ai eu mon cours de tango, et on a fait les premiers exercices de dissociation. Je soupçonne fort qu’ils sont à l’origine de mes maux de cou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :