Principes de base de démographie (1)

La lecture de cette nouvelle sur Cyberpresse m’a donné l’idée de publier un billet pour expliquer quelques concepts de base de démographie (ça va aussi me donner l’occasion de les réviser, parce que mes cours de démo datent de presque cinq ans déjà). On va se limiter à la natalité pour le moment.

En démographie, il faut distinguer deux types d’analyses, qu’on appelle l’analyse longitudinale et l’analyse transversale. (à ce stade, j’en entends plusieurs me répondre « c’est pas faux« … ne vous inquiétez pas, l’explication s’en vient). Ces deux types d’analyses peuvent se visualiser facilement grâce à un diagramme de Lexis.

L’analyse longitudinale, c’est l’analyse des statistiques pour une génération (ou « cohorte ») donnée sur une longue durée. Cette cohorte, ce sont tous les gens qui sont nés au cours de la même année.Pour la natalité, on étudie une cohorte de femmes sur la durée de leur vie féconde.

Diagramme de Lexis représentant lanalyse longitudinale

Pour avoir des données complètes, il faut donc avoir accès à une documentation qui s’échelonne sur une longue durée, donc pour la natalité un peu plus d’une trentaine d’années (mais avec les progrès de la médecine, la durée de la vie féconde augmente). Quand on a les données, l’analyse longitudinale est plus simple, plus précise et plus conforme à l’intuition.

D’une manière générale, le problème est que les données pour l’analyse longitudinale sont plus difficiles à collecter. Mais pour la natalité, ce n’est pas la difficulté le principal problème, c’est la longueur.Il faut attendre très longtemps avant d’avoir des données complètes.

Pour les femmes qui n’ont pas fini leur vie féconde, on peut dire combien elles ont eu d’enfants jusqu’à maintenant, mais pas combien elles en auront eu à la fin de leur vie. On ne peut pas prévoir l’avenir. On n’a donc des données à peu près complètes pour une génération de femme que lorsque ces femmes ont dépassé la cinquantaine.

Une fois qu’on a les données pour une génération, on peut connaître son taux de fécondité, autrement dit le nombre moyen d’enfants par femmes qu’auront eu les femmes de cette génération. Pour que la population se renouvelle, il faut que ce taux de fécondité soit de 2,1 enfants par femmes.

L’analyse transversale, c’est une sorte de photo de l’année. On analyse toutes les naissances qui ont eu lieu dans l’année. Pour traiter ces données, on rapporte chaque naissance à l’âge et l’année de naissance de sa mère.

Quoi! l’âge et l’année de naissance, ce n’est pas la même chose? pas tout à fait: quand on enregistre une naissance en 2009 pour une femme de 30 ans, cette dernière peut être née en 1979 ou en 1978. Il y a donc deux cohortes à prendre en compte.

Diagramme de Lexis représentant lanalyse transversale

Diagramme de Lexis représentant l’analyse transversale

L’analyse transversale a les avantages et les inconvénients inverses de l’analyse longitudinale. La collecte de données est facile et rapide. On n’a qu’à attendre l’écoulement de l’année pour avoir des données complètes. En revanche, les calculs nécessaires à l’analyse sont beaucoup plus compliqués à faire, et les résultats sont plus difficiles à interpréter. Tout le problème consiste à trier les données selon la cohorte d’appartenance des mères, ce qui est plus facile à dire qu’à faire.

Dans les articles qui paraissent dans les journaux sur la démographie, la donnée qu’on donne le plus souvent, c’est l’indice synthétique de fécondité (ISF). Le nom le dit, c’est une donnée artificielle. Pour le calculer, on construit une cohorte imaginaire à partir des donnée de l’année. Pour cela, on calcule une probabilité d’avoir des enfants selon l’âge et la cohorte d’appartenance. Ensuite on suppose qu’à chaque âge, la probabilité qu’une femme de la cohorte imaginaire ait un enfant est égale à ce qu’on a calculé pour les femmes de l’âge correspondant. Une fois que c’est fait, il ne reste qu’à faire les calculs comme si la cohorte imaginaire était une vraie cohorte. Ça donne l’Indice Synthétique de Fécondité. Je sais, dis comme ça, c’est un peu compliqué, mais ne retenez que le principe général: transposer les données recueillies en une année auprès de femmes de cohortes différentes et les traiter comme si c’était une même cohorte.

Ça entraîne bien sûr quelques problèmes de représentation. Ce sont les effets de calendrier, dont je vais parler dans la suite de ce billet. Mais vous pouvez d’ores et déjà anticiper et en parler dans les commentaires.

 

Publicités

Étiquettes : , , , ,

10 Réponses to “Principes de base de démographie (1)”

  1. Principes de base de démographie (2) « Temps et fiction Says:

    […] Temps et fiction Une porte à travers l’espace « Principes de base de démographie (1) […]

  2. bokonde Says:

    bonjour!
    juste j’aimerais vous remercier pour cette article car j’avais dans difficulté pour comprendre la différence entre l’analyse transversale et l’analyse longitudinale,mais aussi je crois qu’il serais mieux de donner aussi des exemples sur les autres phénomènes tel que la mortalité,nuptialité,etc, pour une bonne compréhension. et aussi parler d’autres principes.merci

  3. Déréglé temporel Says:

    Je suis content mes deux articles vous aient donné un coup de main. Ça fait toujours plaisir.

    En ce qui concerne vos suggestions, c’est sûr que ça aiderait, mais je ne fais pas de cours systématique. De toute manière, en faisant des articles sur d’autres exemples, j’aurais l’impression de me répéter, puisque le principe est foncièrement le même: En analyse longitudinale, on sélectionne une cohorte en fonction d’une période de naissance, et on s’efforce de trouver, dans les statistiques, la probabilité que se produise l’événement qu’on étudie, et ce, pour chaque tranche d’âge. En analyse transversale, on utilise toujours le principe de la cohorte imaginaire. C’est donc la question à se poser dès qu’on voit une nouvelle qui affiche des données démographiques: s’agit-il d’une donnée construite pour une cohorte précise, ou fait-on le calcul à partir des données cumulées dans une année?

  4. Anniversaire statistique « Temps et fiction Says:

    […] d’ailleurs que je me botte le cul pour écrire la suite de celui-là… un jour) ou la démographie. Ce n’est donc pas une mauvaise idée de profiter de l’occasion pour rappeler aux […]

  5. DJEMONDHO LOMBE Says:

    avoir besoin des informations sur la démographie

  6. Déréglé temporel Says:

    je ne comprends pas votre commentaire

  7. Abiblaye Radji Benin Says:

    je vous remercie pour ses informations.car elles vont contribuer à ma formation en démographie

  8. Déréglé temporel Says:

    Ça fait plaisir de rendre service à quelqu’un 🙂

    (faudrait que je retrouve des images de diagramme de Lexis, celles qui étaient dans le billet original ont disparu)

  9. Gwegang Says:

    Bonsoir merci pour tout,s’il vous plait j’aimerai avoir les advantages et inconvenient de l’analyse transversale.

  10. Déréglé temporel Says:

    Bonjour,

    désolé pour le délais de réponse, comme vous pouvez le voir, je ne viens plus très souvent ici. Mais à tout hasard, voici:

    analyse transversale
    avantages: la collecte de données est plus aisée et on peut toujours utiliser les données les plus récentes.
    inconvénients: on fabrique une cohorte fictive, donc les calculs qu’elle permet de faire sont plus délicats à interpréter: les résultats sont des indices, pas une description brute de la réalité.

    a contrario
    analyse longitudinale
    avantages: les données reflètent ce qui s’est concrètement passé. Elles sont définitives et claires.
    inconvénients: la collecte de donnée est très difficile et longue. Elle permet moins souple d’usage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :