Coup de sonde sur l’esprit critique

C’est quoi, pour vous, avoir l’esprit critique?

Ne vous gênez pas à répondre, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponse. Ceci est un coup de sonde, parce que je me suis posé la question à moi-même et je suis curieux de savoir ce que vous en pensez pour vous-mêmes.

Publicités

Étiquettes : ,

14 Réponses to “Coup de sonde sur l’esprit critique”

  1. Sombre Déréliction Says:

    Savoir s »élever et marcher contre le goût du moment, pour pouvoir établir les bases de notre pensée véritable. J’avoue cependant que l’esprit critique est indéfinissable, alors que le manque d’esprit critique l’est tout à fait. Manque d’esprit critique celui qui dit ce qu’il faut dire plutôt que ce qu’il pense.

  2. Gabriel Says:

    Pensée critique ou esprit critique? Je ne suis pas certain de comprendre ce que tu veux.

  3. Sombre Dereliction Says:

    Et moi je ne suis pas trop certain de comprendre ce que j’ai voulu dire… Une question piège que cela.

  4. Gabriel Says:

    On veut des clarifications! 😉

  5. Déréglé temporel Says:

    Je viens juste d’arriver.
    Gabriel, la question est volontairement floue pour laisser le plus de liberté de réponse possible. L’expression « esprit critique » se retrouve partout: dans les médias, dans les discussions sur internet ou en vrai, débats philosophiques ou soupers de famille, etc…
    L’idée, c’est de savoir ce que ça vous évoque. Vous penser à quoi quand vous utilisez cette expression, et vous interprétez comment quand les autres l’utilisent?

  6. Déréglé temporel Says:

    J’ajoute que si tu hésites entre esprit critique et pensée critique, tu n’as qu’a parler des deux!

  7. Dunham Bush Says:

    On dénote certainement un manque d’esprit critique chez celui qui ne s’exprimera qu’à l’aide d’idées reçues ou encore à l’aide d’arguments qu’il voudra irréfutable. Mais de définir tout cela, en voilà un travail de romain!

  8. frederic Says:

    Pour moi,

    ne pas se laisser embobiner par des argumentations bidons qui tentent de faire passer des enfumages pour des trucs irréfutables.
    Je conseille la lecture du petit cours d’autodéfense intellectuelle dont j’avais parlé dans un billet : http://tinyurl.com/yhwl2pz

  9. Déréglé temporel Says:

    Bonjour, Frédéric, bienvenue sur mon blog, et merci pour ta contribution. Excellente suggestion, on ne me dit que du bien de ce livre de Normand Baillargeon.

  10. frederic Says:

    Oui, il est vraiment formidable ce livre.

  11. Déréglé temporel Says:

    Je vais essayer de relancer la discussion avec une question:

    Les créationnistes et les adeptes de la théorie du complot peuvent-ils faire preuve d’esprit critique?

  12. Mouma Says:

    Pour moi, un esprit critique est un esprit qui révoque la pensée unique. Il questionne l’évidence ou le paraît être. C’est le genre d’esprit qui, comme Galilée, essaie de voir au-delà des apparences; ce qui ne veut pas dire qu’il y réussit mais l’effort est là. C’est un esprit qui décortique. C’est aussi un esprit frondeur dans le sens où il s’oppose à la pression sociale d’où qu’elle vienne, ce qui lui vaut souvent les représailles des institutions bien établies. En ce sens, il devient un esprit rebelle par sa démarche et non par un refus systématique de l’autorité. Bref, il peut être rebelle parce qu’il développe sa pensée et ses positions au fur et à mesure de sa démarche peu importe ce qu’elle est. Le point étant qu’il s’agit d’un esprit individuel et non le résultat de l’esprit collectif ie celui imposé par son entourage (au sens large) ou la société.

  13. Déréglé temporel Says:

    En somme on a deux vision proposées:
    1. Discerner les bons arguments de la poudre aux yeux. Mais pour cela, il faut aussi davantage qu’un état d’esprit ou une méthode; il faut de l’intelligence, de l’éducation et de la compétence.
    2. La capacité de se positionner à l’encontre de la pensée dominante (je préfère ce terme à « pensée unique ») et la pression sociale.
    Mais ici, on remarquera que c’est sensiblement le sens de la démarche d’un théoricien du complot.

  14. Frédéric Morain-Nicolier Says:

    Le point 2 est à prendre avec des pincettes. Il ne faut pas adopter une démarquation systématique. En gros, ce n’est pas parce qu’une pensée est dominante qu’elle est nécessairement fausse.
    J’ai l’impression que le théoricien du complot est dans cette position, à mon avis aussi destructrice que d’accepter systématiquement la pensée dominante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :