La roue

C’est l’histoire du gars, comprends-tu, qui se pose des questions sur le monde dans lequel il vit. Alors il va poser des questions à un historien. L’autre lui explique l’histoire récente, puis, les réponses entraînant des questions, l’histoire ancienne. À l’entrée de la préhistoire, il s’interrompt: « Les archives n’en disent pas plus. Si tu veux des réponses à tes questions, il faudra aller voir un archéologue. » Alors le gars va voir un archéologue.

Ce dernier lui explique la préhistoire, le développement des outils, de l’agriculture, les rythmes du développement, puis ajoute: « Mais pour creuser plus loin, faudra voir un paléontologue. » Ce dernier lui parle de l’apparition de l’homme, des ossements, des époques, surtout, où l’homme n’existe pas encore, puis rajoute: « Mais pour savoir comment tout ça est apparu, faudra voir un biologiste. »

Notre homme va voir le biologiste, se fait expliquer Darwin et l’évolution, la première cellule et tout et tout. Puis, quand il demande dans quelles conditions ça s’est produit, le biologiste lui répond: « Ah, mais pour ça, tu ferais mieux de consulter un géologue. » Et le géologue lui parle des plaques tectoniques, de la transformation de la terre et des conditions de vie, de ce que la terre nous apprends sur les climats anciens, il remonte jusqu’aux origines de la Terre. « Mais je n’en sais pas plus. Il faudra consulter un physicien pour aller plus loin que l’origine de la terre. »

Notre homme continue ses recherches, va voir un astronome, un astrophysicien, un physicien tout court. Il se fait parler des transformations de l’Univers à des époques qu’il peine à imaginer, des lois de la physique et du Big Bang. Et alors qu’on dirait qu’il est aux origines de tout, le physicien s’arrête un moment, puis lui dit: « À ce niveau là, ça devient trop abstrait, il faudrait que tu poses ta question à un mathématicien. »

Un peu découragé, mais toujours plein de bonne volonté, notre homme va voir le mathématicien, lui poses ses questions, et écoutes attentivement les réponses. Il se fait expliquer des algorithmes compliqués, des formules bizarres et des concepts qui défie son entendement et le pousse plus loin. Mais finalement, le mathématicien finit par l’envoyer consulter un philosophe.

Le philosophe lui explique l’impossibilité d’avoir toutes les réponses, les difficultés de la condition humaine et les stratégies employées pour faire face à l’incertitude. Puis, il ajoute: « mais il y a une très grande diversité de faire cela. Tu devrais en parler à un anthropologue. » L’anthropologue lui explique toutes sortes de manières de faire, de toute les peuples du monde. Puis il ajoute:

« Mais si tu veux savoir d’où viennent toutes ces coutumes et ces idées, tu devrais demander à un historien. »

Publicités

Étiquettes :

8 Réponses to “La roue”

  1. Gabriel Says:

    EXCELLENT!!! VRAIMENT! Ça mérite un lien!

  2. Darwin Says:

    Rigolo ! Cela m’a fait penser à celle-ci :

    Une géologue, un physicien et une économiste se retrouvent sur une île déserte. Tout ce qu’ils ont avec eux est une boîte de conserve. Leur problème à court terme est donc de l’ouvrir pour manger.

    La géologue propose une solution : « Mettons la boîte dans l’eau et l’érosion finira par percer le métal. »

    Le physicien s’exclame : « On aura le temps de mourir cent fois avant de pouvoir manger. Allumons plutôt un feu. En mettant la boîte dans le feu, la pression la fera ouvrir. »

    L’économiste n’est pas d’accord : « Voyons, la nourriture va revoler partout et nous ne pourrons jamais rien manger ! Moi, j’ai la solution ! »

    La géologue et le physicien lui demande : « Ah oui, quelle solution ? » L’économiate répond : « Supposons que nous avons un ouvre-boîte… »

    Si tu avais eu un économiste dans ton histoire, ton gars ne serait plus mêlé !

  3. Déréglé temporel Says:

    hahaha! Je l’avais entendu avec un logicien à la place de l’économiste!

    Vrai, les économistes ont réponse à tout. Mais mon gars serait peut-être étonné par leurs réponses.

  4. Darwin Says:

    J’ai appris ce gag quand j’étudiais en économie, il y a… disons plus de trente ans. Et cela correspondait tout à fait à nos cours : supposons par ci, supposons par là, toute chose étant égale par ailleurs, bien sûr !

    Trouvé sur Internet :

    On demande à un logicien qui entre dans l’ascenseur, vous montez ou vous descendez, Monsieur ? — et le logicien répond : oui.

    J’adore !

  5. David Says:

    Wow, super !

  6. Déréglé temporel Says:

    Merci David!

    Je voyais bien quelques visites depuis chez Exvagus, mais je suis content que tu commentes, ça me donne l’occasion pour te souhaiter la bienvenue.

    Alors bienvenue chez moi!

    @Darwin: elle est excellente!

  7. Sombre Déréliction Says:

    Bizarre tout de même cette histoire de mot de passe et je dirais même plus, bizarre cette histoire!

  8. Déréglé temporel Says:

    Pourquoi bizarre?
    Les billets les plus personnels de ce blog, qui révèlent ma vie privée ou celle de personnes de mon entourage, sont protégés d’un mot de passe pour que seuls mes proches puissent le lire. C’est une façon de protéger ma sensibilité et celle des autres.

    Il y a un mot de passe aussi sur certains billets qui sont en fait des projets littéraires que j’espère, dans un avenir indéfini, publier. Je les mets sur le blogue en feuilleton parce que ça me permet de maintenir une relative discipline de travail et d’avoir des commentaires au fur et à mesure de l’écriture. Mais en toute honnêteté, il ne peuvent pas être sur un espace public, si je veux prétendre auprès d’un éditeur qu’ils sont inédits!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :