Je suis féministe

Ça me démangeait un peu de le dire, depuis un moment.

Après un débat sur un autre blogue où je me suis surtout attaché à critiquer les aspects du féminisme qui m’énervent (ma fichu manie), j’ai besoin de le dire.

Le féminisme, c’est très large.

Alors voilà, pour moi, ça veut dire ça:

1. Être en faveur de l’égalité homme-femme.

2. Penser qu’à l’heure actuelle, il y a davantage de discriminations faites envers les femmes que le contraire, et que ça vaut la peine de travailler davantage pour les éliminer.

Tout le reste, ce sont des nuances, des arguties, du blabla.

Mais ces deux choses-là, je les pense.

Ça vaut la peine de le dire.

Publicités

Étiquettes : ,

79 Réponses to “Je suis féministe”

  1. Sébas Says:

    Moi je suis égalitariste:

    [Il y avait ici un lien vers un blogue auquel je ne souhaite pas m’associer]
    😉

  2. Sébas Says:

    En passant, je m’identifie à 100% à ce texte :

    https://aigueau.wordpress.com/2009/05/05/lallie-qui-vous-tire-dessus/

    Je crois être exactement comme vous, même si je ne défends pas les mêmes idées que vous.

    Alors, nous 2 en train de discuter, ça serait bizarre en torbinouche:

    Vous critiqueriez mes critiques lorsque je critiquerais les ‘miens’ et moi je ferais pareil?

    Hummm, mon cerveau ferait ’tilt’, je crois bien…

    🙂

  3. Darwin Says:

    «Tout le reste, ce sont des nuances, des arguties, du blabla.»

    Moi, j’aime bien les nuances… et je les crois plus souvent qu’autrement essentielles !

    Cela dit, tes deux conditions (ou critères) me conviennent parfaitement. 🙂

  4. Déréglé temporel Says:

    Darwin, je considère aussi que les nuances sont essentielles. Il faut juste savoir faire la différence en le coeur de la question et les nuances. Parfois, à force de discuter les nuances on oublie le portrait global. C’est la raison pour laquelle il faut parfois se recentrer sur le plus important.

    Sebas, j’estime que le critère numéro 1 pour être féministe est l’égalitarisme. Nous divergeons probablement quant à l’analyse des proportions dans lesquelles hommes et femmes sont victimes de discriminations en raison de leur sexe.

  5. Darwin Says:

    @ DT

    «Il faut juste savoir faire la différence en le coeur de la question et les nuances. »

    Dans le fond, tu parles de savoir distinguer l’essentiel de l’accessoire (ou de ne pas perdre la proie pour l’ombre…). Dans ce sens, nous sommes sur la même longueur d’onde.

  6. Déréglé temporel Says:

    Voilà!

  7. Sébas Says:

    Déréglé temporel:

    « Sebas, j’estime que le critère numéro 1 pour être féministe est l’égalitarisme. »

    Justement, le terme féminisme et sa grille d’analyse historique EST du sexisme, par définition. Aujourd’hui, je déteste cette idéologie, car justement elle n’aide pas les femmes, pas plus que les hommes, à comprendre toutes les nuances de l’histoire.

    Comme si les hommes de tout temps, n’étaient pas aussi abusés par les élites de tout temps. OUI les hommes avaient TROP de pouvoir sur leurs enfants et leurs femmes, mais justement, cela était voulu par les élites (hommes Et femmes inclus) de toutes les époques…

    Si un jour je pouvais me ‘multiplier’, je passerais des jours à t’expliquer ma pensée plus en détail…

    En tout cas, en disant cela, je me rends bien compte que vous allez me classer comme un ennemi… ou un masculiniste.

    Si seulement vous saviez…

    Disons que j’ai été un farcouche féministe une grande partie de ma vie. J’ai été éduqué par des parents progressistes ET hyper féministes. (abonnés à la gazette des femmes…)

    Par contre, j’ai fondé avec qq amis un mouvement égalitariste, justement parce que je ne me retrouvais plus du tout dans ce discours…

    etc
    etc
    etc

    Je suis las de me répéter depuis plusieurs années…

    Je connais l’idéologie (et les idéologues féministes) féministe (et masculiniste) sous toutes leurs coutures, aujourd’hui tout ça me lève le coeur…

    A+

  8. Déréglé temporel Says:

    « Justement, le terme féminisme et sa grille d’analyse historique EST du sexisme, par définition. »

    Ridicule.
    Tu colles là tes propres arguties sémantiques sans tenir compte de l’objectif de base de 99% des féministes: l’égalité.
    Le terme « féminisme » a une vie beaucoup plus vaste que ta pensée limitée.

    « cela était voulu par les élites (hommes Et femmes inclus) de toutes les époques… »

    marxiste sur les bords, hein?
    Je n’aime pas la tendance des marxistes à déresponsabiliser tout le monde en rejetant toutes fautes sur les « élites ». Soit dit en passant, l’analyse historique marxiste est l’une des plus grandes offenses jamais faites au « petit peuple », réduit au rang de victime passive de l’histoire au moins jusqu’au XXe siècle, et souvent bien après.

    « Si seulement vous saviez… »

    Oh, la barbe!
    « on vous cache la vérité », c’est ça? laisse tomber ce genre de formule sorties de mauvais films de SF romantique, et donne-nous du concret, ou alors du balais!

    « Si un jour je pouvais me ‘multiplier’, je passerais des jours à t’expliquer ma pensée plus en détail… »

    Bon, alors, d’ici là, cesse de m’ennuyer avec des commentaires comme celui que tu viens de commettre. Que du vide.

    « Je suis las de me répéter depuis plusieurs années… »

    Ben faut arrêter de militer, pauv’vieux!! Moi, je sens que ça ne prendra pas plusieurs années pour que je me lasse de te voir te répéter…

    « Je connais l’idéologie (et les idéologues féministes) féministe (et masculiniste) sous toutes leurs coutures »

    Honnêtement, ça m’étonnerait beaucoup.

  9. Sébas Says:

    Vous ne me connaissez même pas… et vous osez écrire ceci:

    « Honnêtement, ça m’étonnerait beaucoup. »

    Snif…

    Voilà pourquoi je suis las de discuter/échanger (la plupart du temps, en tout cas)

    De nos jours (depuis toujours?), il n’y a pas d’analyse sérieuse, ni d’ouverrture de la part de trop de monde (de toutes les idéologies/tendances/partis/etc)

    Vous dites:

    « Ben faut arrêter de militer, pauv’vieux!! Moi, je sens que ça ne prendra pas plusieurs années pour que je me lasse de te voir te répéter… »

    Faudrait définir le terme ‘militer’…
    En tout cas, si je comprends ce que ce terme signifie pour vous, ma réponse est : J’essaye !
    … mais des fois les mensonges et les manipulations des esprits sont trop ÉNORMES, pour m’inciter à me taire complètement. De toute façon, côté militantisme ‘réel’ ou hardcore(avec tout ce que cette action implique) = plus capable. J’ai donné et ça donne presque rien. Pire encore, ça donne souvent (sinon toujours), le résultat contraire de nos désirs… car nos actions (de tous les militants et de toutes tendances, encore une fois), sont souvent récupérées par des ‘puissants’ de ce monde, qui sont passés maîtres dans la récupération de nos actions/idées/concepts.

    J’aime discuter avec les gens vraiment ‘ouverts’ (à précisé que je n’aime pas ce terme, car il a été déformé par la psycho-pop, mais je l’utilise ici par paresse), et qui sont plutôt passionnés des idées (donc qui ne personnalisent PAS / JAMAIS les échanges. Mais c’est rare de trouver ça!). J’adore jongler avec les idées et les concepts, et mon but n’est jamais (ou plutôt: n’est plus), de choquer pour choquer ou atteindre un but pour atteindre un but, surtout, qu’on oublie souvent de vraiment prendre le temps de réfléchir à toutes les conséquences (de l’atteinte de nos objectifs, justement).

    En tout cas, plus je veillis, plus je me sens comme Diogène…
    😉

    Vous dites:

    « marxiste sur les bords, hein? »

    Oh ho ! Au contraire. Je suis un « individualiste radical » et je suis contre TOUTES les oppressions collectivistes… et/ou élitiques.

    J’avoue cependant, qu’une interprétation rapide de cet extrait pourrait vous laissez croire cela…

    En tout cas. Je me répète: vous n’avez aucune idée de qui je suis, d’où je viens (ou : où j’aimerais aller)… et je suis vraiment tanné de ce genre d’échange…

    Désolé…

  10. Sébas Says:

    p.s.

    pour mon:

    « Si seulement vous saviez »

    Je parlais uniquement pour moi…

  11. Déréglé temporel Says:

    Sébas, moi je n’aime pas que quelqu’un vienne sur mon blogue, se lamente sans aucun argument sérieux, accuse les féministes d’être sexistes sans aucune raison apparente, puis joue les victimes quand je le mets face à la réalité: son discours est vide.

    En effet, je ne vous connais pas. Vous savez que je ne vous connais pas. Alors la courtoisie élémentaire aurait été de ne pas jouer les victimes et de présenter votre point de vue clairement. Là, vous présentez tout de go tout ce qui peut être interprété en votre défaveur, et vous osez vous plaindre que je ne suis pas gentil avez vous? Prenez vos responsabilités, nom de Dieu!

    En effet, je ne vous connais pas. Je ne peux pas être certain que vous ne connaissez pas, comme vous dites, toutes les idéologies féministes et masculinistes sur le bout des doigts. Aussi ne dis-je pas que ce n’est pas le cas, mais que ça m’étonnerait beaucoup. Et, oserai-je ajouter, les probabilités sont en ma faveur. Des experts de cette sorte sont rarissimes. Les quidams qui prétendent être de cette sorte d’experts, beaucoup moins. Vous n’avez pour le moment fourni aucun indice permettant de croire que ayez une connaissance plus approfondie de ces idéologies que le banal tout venant militant de quelque cause sexuée que ce soit. Au vue des probabilités actuelles, ça m’étonnerait donc que vous soyez ce que vous dites.
    Consolez-vous si ça vous chante en vous disant que, si vous dites la vérité, c’est que vous êtes un être improbable. Y’en a à qui ça plaît.

  12. Sébas Says:

    Vous dites:

    « accuse les féministes d’être sexistes sans aucune raison apparente »

    Justement, je n’accuse pas les personnes (surtout pas vous), je discute d’une idéologie.

    Vous dites:

    « discours vide »

    Je l’ai reconnu que j’étais las… et j’avoue que je tendais des perches (sans VOUS attaquer) pour savoir qui était mon interlocuteur. Là je le sais.

    Vous dites:

    « puis joue les victimes »

    Je ne joue à rien ici (je suis très sincère et candide, même) , et je ne sens pas une victime de quoi ce soit. Même vos interpréations rapides ne m’offusquent pas. Et j’ai reconnu qu’une de mes petites ‘perches’, pouvaient être interprétées de plusieurs façons.

    Vous dites:

    « et vous osez vous plaindre que je ne suis pas gentil avez vous? »

    Je ne me plains de rien et je ne vous trouve pas méchant. J’ai déjà expliqué cependant, ce qui m’a enlever le goût de continuer à échanger (du féminisme et/ou masculinisme ou même de l’égalitarisme)

    Vous dites:

    « je ne peux pas être certain que vous ne connaissez pas »

    Je connais votre pensée en tout cas, car elle est partout sur le ‘ouèbe’.
    Je lis beaucoup et tout le monde et je suis comme une éponge… j’analyse, je médite et ensuite je tends des perches…

    Et en passant, vous pouvez faire la même chose avec moi, car je signe ‘Sébas’ et mon style est reconnaissable, des milles à la ronde.
    😉

    Et je vais vous confier une chose encore: que j’aime bien vous lire. Et c’est pour ça que je suis venu ici, pour ‘tester le terrain’ avec mes idées plus ‘bizarres’ ou non-orthodoxes ou conventionnelles.

    Vous dites:

    « Aussi ne dis-je pas que ce n’est pas le cas, mais que ça m’étonnerait beaucoup. Et, oserai-je ajouter, les probabilités sont en ma faveur. Des experts de cette sorte sont rarissimes. Les quidams qui prétendent être de cette sorte d’experts, beaucoup moins. Vous n’avez pour le moment fourni aucun indice permettant de croire que ayez une connaissance plus approfondie de ces idéologies que le banal tout venant militant de quelque cause sexuée que ce soit. Au vue des probabilités actuelles, ça m’étonnerait donc que vous soyez ce que vous dites.
    Consolez-vous si ça vous chante en vous disant que, si vous dites la vérité, c’est que vous êtes un être improbable. Y’en a à qui ça plaît. »

    Je suis l’être improblable que vous décrivez. 😉

    Je n’ai cependant aucun mérite et je ne m’enorgueillis pas pantoute. Au contraire, je porte sur mes frêles épaules un poids énorme. Si jamais vous trouvez une « switch » pour me mettre à « off », je vais vous remercier de tout coeur. JE N’AI PAS CHOISIS D’ÊTRE COMME JE SUIS et je suis très sincère et encore une fois je ne joue à aucun jeu.
    😉

  13. Sébas Says:

    2 corrections:

    « ou non-conventionnelles. »

    « improbable »

    Etc

  14. Déréglé temporel Says:

    Vous prétendez ne pas vous plaindre, et vous employez à longueurs de phrases le langage des geignards. N’étant pas extralucide, j’en conclu que c’est bien ce à quoi j’ai affaire.

    De toute évidence, avec une rhétorique dans laquelle vous ne vous mouillez jamais, vous essayez de me faire passer pour le méchant. C’est facile, n’importe qui est capable de ça.

    Maintenant, vous vous êtes déjà répété suffisamment. Je suis déjà lassé. Vous êtes ennuyeux et vide. Si vous êtes extraordinaire, c’est extraordinairement inintéressant. Vous êtes prié d’aller épater ailleurs des gens plus impressionnables que moi.

    Vous aimez me lire? La réciproque n’est pas vrai. Question de style, peut-être. Je vous rappelle qu’à l’heure actuelle, vous n’avez toujours rien écrit qui vaille la peine de faire d’aussi longs commentaires.

  15. Déréglé temporel Says:

    « Justement, je n’accuse pas les personnes (surtout pas vous), je discute d’une idéologie. »

    Non, justement, vous n’en discutez pas. Vous affirmez, point barre.

  16. Sébas Says:

    Vous dites:

    « Vous prétendez ne pas vous plaindre, et vous employez à longueurs de phrases le langage des geignards. N’étant pas extralucide, j’en conclu que c’est bien ce à quoi j’ai affaire. »

    En me relisant et en analysant vos remarques, c’est vrai que j’ai l’air de me plaindre. Pourtant, j’essaye d’être vraiment objectif et/ou honnête vis-à-vis de moi et du monde qui m’entoure. Si vous remarquez, je ne blâme personne en particulier. Nous somems tous ‘victimes » (mêmes les puissants de ce monde), de nos pensées, de nos origines, de nos parents (et nos parents des leurs, etc), de nos illusions, de notre adn, de nos expériences bonnes ou mauvaises, etc.

    Merde, nous ne ‘choisissons’ même pas de naitre… et je parle pour ceux pour que la vie est un poids 😉

    Alors à quoi bon de jouer aux ‘forts’ ou aux ‘faibles'(ou ‘victimes’). Nous sommes ce que nous sommes et je crois bien que nous n’avons que l’illusion de choisir (car, si nous additionnons toutes les choses que nous ne choissisions pas – et la liste est longue-, pourquoi jouer à quoi ce soit?). Nous sommes ce que nous sommes, point. Nous devons tous composer avec les éléments que la ‘vie’ nous a donné (dans toutes ses dimensions, y compris métaphysiques), .

    Pour moi, celan signifie d’être humble (ou ne pas se sentir coupable) vis-à-vis de tout le monde et surtout d’être humble vis-à-vis de nos faiblesses ET ‘forces’. De reconnaitre aussi que nos choix sont hyper-conditionnés, qu’il nous reste qu’un réel ‘choix’ celui de contiuner à ‘essayer’ de faire le ‘bien’, partout et en tout temps.

    Je ne sais pas si vous me suivez toujours dans mes cogitations, mais j’essaye de m’ouvrir le plus possible pour que nous cessions de se voir comme ce que ne nous sommes pas, justement. Nous sommes tellement plus que CET échange, en tout cas. 😉

    Vous dites:

    « De toute évidence, avec une rhétorique dans laquelle vous ne vous mouillez jamais, vous essayez de me faire passer pour le méchant. C’est facile, n’importe qui est capable de ça »

    J’ai tendu assez de perches et ces perches démontraient que ‘j’osais’ avoir des pensées non-conventionnelles. Encore une fois, je ne joue à aucun jeu. J’ai essayé, et j’ai constaté, c’est tout. Et sans aucune attaques vicieuses ou malintentionnées.

    Vous dites:

    « Maintenant, vous vous êtes déjà répété suffisamment. Je suis déjà lassé. Vous êtes ennuyeux et vide. Si vous êtes extraordinaire, c’est extraordinairement inintéressant. Vous êtes prié d’aller épater ailleurs des gens plus impressionnables que moi. »

    10-4

    « Vous aimez me lire? La réciproque n’est pas vrai. Question de style, peut-être. Je vous rappelle qu’à l’heure actuelle, vous n’avez toujours rien écrit qui vaille la peine de faire d’aussi longs commentaires. »

    Bon, je sens que plus j’essaye de m’expliquer, plus je vous énerve. C’est ok et désolé pour tout…

    Bonne journée ?

  17. Sébas Says:

    Vous dites:

    « Non, justement, vous n’en discutez pas. Vous affirmez, point barre. »

    Je reconnais que j’ai ‘affirmé’ quelques’unes de mes idées. J’ai reconnu que ces idées -‘pitchées’ en l’air- avaient un but précis et sans arrières pensées.

    Encore une fois, tout ça dans le seul but de ne pas perdre votre temps, ni le miens. (pas rapport à une discussion entourant mes idées ‘bizarres’ sur l’idéologie féministe. Pour le reste de nos échanges, je n’ai pas du tout l’impression de le perdre.)

    🙂

  18. Déréglé temporel Says:

    (je me suis permis de supprimer un commentaire qui n’avait d’autre but que de corriger quelques fautes; j’ai corrigé lesdites fautes directement)

    Bon, Sébas, tu t’efforces d’être courtois, c’est un bon point pour toi.

    Reste que:
    « Justement, le terme féminisme et sa grille d’analyse historique EST du sexisme, par définition. Aujourd’hui, je déteste cette idéologie, car justement elle n’aide pas les femmes, pas plus que les hommes, à comprendre toutes les nuances de l’histoire. »

    est une affirmation qui me pose problème. En fait, deux affirmations, non étayées.
    Alors voilà: le but du féminisme est de défendre l’égalité homme-femme. Par conséquent, le féminisme N’EST PAS du sexisme, par définition, malgré les élucubrations sémantiques auxquelles tu as pu te livrer tout seul dans ton coin.
    Quant à sa grille d’analyse historique, encore une fois tu ne précises en rien de quoi tu parles. En matière d’analyse historique, les féministes ont leurs gloires et leurs torts.
    Ton analyse, centré sur les abus des « élites », est d’inspiration marxiste, quoi que tu prétendes (même si tu n’adhère pas à une idéologique politique marxiste). Elle a elle aussi eu ses mérites, mais elle est périmée: on ne manque pas d’exemples où les élites se sont contenté de répondre à des demandes venues du bas.
    Par ailleurs, les féministes n’ont jamais nié l’influence des élites dans la société, au contraire.

  19. Sombre Déréliction Says:

    – Ma vie, est-tu une féministe toi?

    – Je crois bien que oui.

    – Peut-on devenir féministe en embrassant une féministe?

    -Sûrement.

    *** SMOUTCH!***

    Je devrais donc devenir féministe sous peu… à moins d’avoir été vacciné dans le passé! 🙂

  20. Déréglé temporel Says:

    Excellent! 🙂

  21. Sébas Says:

    [Note de DT: En vue d’épargner de la lecture inutile au visiteur des commentaire, je supprime ce texte; Sebas l’a reproduit dans le commentaire suivant, à l’identique mais avec moins de fautes]

  22. Sébas Says:

    @ DT (je me permets de corriger -la plupart?- de mes fautes de mon texte précédent)

    Vous dites:

    “Bon, Sébas, tu t’efforces d’être courtois, c’est un bon point pour toi.”

    La plupart du temps… 😉
    Je suis parfois fatigué/stressé et il m’arrive aussi d’insulter mes interlocuteurs (mais plus le temps avance, plus c’est rare)

    Vous dites:

    ” Alors voilà: le but du féminisme est de défendre l’égalité homme-femme. Par conséquent, le féminisme N’EST PAS du sexisme, par définition, malgré les élucubrations sémantiques auxquelles tu as pu te livrer tout seul dans ton coin.”

    Mes ‘élucubrations sémantiques’ n’en sont pas pour moi. Cela change tout.

    Pour moi, et je dis bien pour moi, cette idéologie EST sexiste et EST du révisionnisme historique. Et je suis prêt à en parler, mais pour ça, je ne veux pas partir avec des prémisses qui me sont imposées par vous ou par quiconque…

    Et -selon moi toujours- toutes les idéologies ont des failles. J’adore discuter de ces failles et -tout comme vous- j’adore critiquer les ‘miens’ (ceux qui partagent -en grande partie- mes pensées). Et toujours dans le respect. Mais la plupart du temps, je touche à des cordes sensibles (car je saisis très -trop?- bien ce que les gens pensent), et la discussion dérape souvent. C’est à ce moment là que, soit j’arrête de discuter, soit -si je vois de l’ouverture- j’essaye de travailler sur les raisons inconscientes (ou émotives ou autres?), qui amènent mes interlocuteurs à m’imposer leurs prémisses (que je trouve éronées justement)…

    Et je m’en fou complètement d’être seul dans mon coin… de toute façon, je ne suis pas seul à penser comme ça. Je sais, c’est un argument d’autorité, mais je ne fais que vous montrez ce que vous faites avec moi. Je ne vous considère pas méchant -ou autre truc du genre- pour autant. Nous ne faisons que discuter (en tout cas, vu d’ici).

    Voici le coeur de notre discussion, selon moi:
    Vous ne pouvez pas m’obliger à penser comme vous et moi je ne peux pas faire ça non plus.

    Je sens encore que vous êtes sur la défensive (par rapport à mes prémisses de bases en tout cas), et que vous essayez de m’imposer vos façons de voir les choses. Est-ce que j’exagère? Et pourquoi je pense ça? Car vous utilisez des mots comme: ‘élucubrations’ et des phrases comme: ‘tu as pu te livrer tout seul dans ton coin’. Encore une fois, je ne pense pas que vous êtes méchant, j’essaye seulement de décrire ce que je vois et je vous explique ce qui m’empèche de continuer à développer mes idées, sans VOUS FORCEZ… ou VOUS ÉNERVEZ. 😉

    Svp, ne dites pas que je joue à la victime, je ne fais que constater. Si vous voulez en discuter, je suis ‘ouvert’, mais seulement si vous l’êtes aussi.

    Vous dites:

    “Quant à sa grille d’analyse historique, encore une fois tu ne précises en rien de quoi tu parles.”

    J’ai quand même écrit ceci:

    “Comme si les hommes de tout temps, n’étaient pas aussi abusés par les élites de tout temps. OUI les hommes avaient TROP de pouvoir sur leurs enfants et leurs femmes, mais justement, cela était voulu par les élites (hommes Et femmes inclus) de toutes les époques…”

    Vous dites:

    “En matière d’analyse historique, les féministes ont leurs gloires et leurs tort”

    Oui, la-dessus nous sommes d’accords. D’ailleurs, c’est ma passion (obession?), de trouver les failles de toutes les idéologies ‘dominantes’ de notre époque…

    Et je ne me fais JAMAIS ‘d’amis’ lorsque je suis en ‘mode’, “tête chercheuse de failles”. Mais au moins je le sais, et je suis capable -lorsque je vais trop loin ou que les circonstances l’exigent- de m’arrêter.

    Vous dites:

    “Ton analyse, centré sur les abus des “élites”, est d’inspiration marxiste, quoi que tu prétendes (même si tu n’adhère pas à une idéologique politique marxiste). Elle a elle aussi eu ses mérites, mais elle est périmée: on ne manque pas d’exemples où les élites se sont contenté de répondre à des demandes venues du bas.”

    Ce n’était qu’une partie de mon analyse. J’ai ai plein d’autres et ce, toujours par rapport au féminisme (ou autre idéologie). Ce n’était qu’une phrase, concernant qu’une partie du féminisme: i.e. sa grille d’analyse historique.

    Mon analyse n’est PAS uniquement centrée sur les élites, elle est centrée sur les dérives idéologiques. Là, nous parlons de l’idéologie féministe et de sa grille d’analyse historique. Dans un autre discussion, je sortirais d’autres arguments précis, qui ne ressembleraient pas à ceux-ci.

    Et justement, je crois qu’une des grandes manipulations(ou dérives?) de notre époque, c’est de croire que les individus sont moins importants que ‘le tout’ (qui lui, n’est que la sommes des individus, justement). Par exemple, si ce sont des élites qui votent les lois, elles ne peuvent pas dire que c’est la faute ‘de tous’ ou que c’est pour le bien ‘de tous’. Sauf si nous croyons que les sondages font foi de tout. Si nous avons la démocratie directe partout et partout les dérives apparaîssent, ce n’est plus la faute d’une élite. Etc. Mais tout ceci est un tout autre débat selon moi. Je voulais m’en tenir qu’à la grille d’analyse historique du féminisme. Mais si vous voulez discuter d’une autre question… et ce, sans ce référer à cette fameuse grille, je suis prêt à le faire aussi.

    Vous dites:

    “Par ailleurs, les féministes n’ont jamais nié l’influence des élites dans la société, au contraire.”

    Je n’ai pas affirmé le contraire…

  23. Déréglé temporel Says:

    Et voilà-t-y pas que ça continue, les « non, je l’ai pas écris, j’ai écris juste ça, mais c’est pas ce que je pense, et blablabla, et vous pouvez pas me jugez sur ce que j’écris, vous me connaissez pas » et gnagnagna. Minable.

    « j’essaye seulement de décrire ce que je vois et je vous explique ce qui m’emp[ê]che de continuer à développer mes idées, sans VOUS FORCE[R]… ou VOUS ÉNERVE[R]. » (j’ai corrigé les fautes d’après le sens le plus probable de la phrase)

    Ce qui m’énerve en premier lieu, c’est justement que vous prétendez avoir des raisons valables de ne pas développer vos idées. Vous n’en avez pas, sinon d’éviter la critique et de continuer le plus longtemps possible à me faire chier.

    Tiens, c’est une autre chose qui m’énerve: cette prétention totalement grotesque que vous ne voulez gaspiller ni votre temps, ni le mien: combien de messages pour ne pas gaspiller notre temps?????
    Allez au diable. Là, nous ne gaspillerons plus notre temps.

    « Je n’ai pas affirmé le contraire… »

    Plus ou moins. Vous avez laissé entendre que le féminisme ne reconnaît pas les abus des élites sur les hommes (ce qui, d’ailleurs, n’a pas grand-chose à voir, mais bon). C’est complètement faux.

    Bon, maintenant, ça va faire. Si votre précédent commentaire a failli me convaincre de vous laisser une chance, ce dernier commentaire, où vous revenez à la charge avec vos tactiques (ne niez pas, je ne vous croirais pas), m’a convaincu que vous êtes un malhonnête.

    « Et je suis prêt à en parler, mais pour ça, je ne veux pas partir avec des prémisses qui me sont imposées par vous ou par quiconque… »

    En d’autres termes, vous êtes prêt à en discuter si vous êtes assuré à l’avance de ma complaisance. N’y comptez pas.

    Retour, donc, à la case départ: vous êtes irritant, ennuyeux et vide.

    Vous facilitez par ailleurs une décision que j’hésitais à prendre: virer le lien puant que vous avez mis dans votre premier commentaire. D’accord, c’est un blog moribond, donc l’unique billet date de 2007, mais on y fait preuve d’une très volumineuse mauvaise foi (trop long à détailler). Par ailleurs, les commentaires du billet renvoient à des blogues clairement masculinises, dans le genre haineux, jouant de l’association entre féminisme et nazisme, et je ne veux pas m’associer à une telle complaisance à l’égard de ce genre de propagande.

    Ne revenez plus. Vous n’êtes plus le bienvenu ici.

    Allez trouver ailleurs un moyen de vous lever le matin (merci Darwin).

  24. Sébas Says:

    Merci de confirmer votre véritable ‘vous’ !

    Je savais que vous étiez comme ça.*(pour l’instant en tout cas)

    Pour ça: ‘Ne vous revenez à la charge avec vos tactiques’ et pour tout le reste:

    Je vais aller là les gens ne M’IMPOSENT PAS LEURS PRÉMISSES COMME DE VULGAIRES BULLIES* D’UNE ÉCOLE PRIMAIRE QUELQCONQUE

    QUI N’ESSAYENT PAS DE DÉMONTRER QU’ILS SAVENT MIEUX ECRIRE QUE MOI

    QUI N’UTLISENT PAS DES ARGUMENTS D’AUTORITÉ POUR ÉVITER DE FAIRE LES DÉBATS

    ET QUI RESTENT POLIS

    Merci

    Vous pouvez effacer tous mes messages, je m’en fou complètement….

    Adieu et peut-être un jour vous allER repenser à tout ça… pour l’instant, je ne vais plus essayer.

  25. Sébas Says:

    « Je vais aller là où les gens » …

  26. Sébas Says:

    J’avais écrit ça, dès le début:

    « En tout cas, en disant cela, je me rends bien compte que vous allez me classer comme un ennemi… ou un masculiniste. »

    Merci de me le confirmer

  27. Déréglé temporel Says:

    Dès le départ, Sébas, tu t’étais planté toi-même.

  28. Sébas Says:

    Et n’oubliez pas que j’avais écrit, monsieur qui veut M’IMPOSER SES PRÉMISSES comme TOUS LES IDÉOLOGUES, d’ailleurs;

    ‘Encore une fois, tout ça dans le seul but de ne pas perdre votre temps, ni le miens. (pas rapport à une discussion entourant mes idées ‘bizarres’ sur l’idéologie féministe. Pour le reste de nos échanges, je n’ai pas du tout l’impression de le perdre.)’

  29. Déréglé temporel Says:

    Comme si t’essayais pas d’imposer tes prémisses.

    T’as raison: je suis un tyran.

    Bon, allez, comme tu comprends pas, je te la fais à la Sarkozy:

    CASSE-TOI, SALE CON!

  30. koval Says:

    Je dirais un masculiniste incapable de s’assumer…

    C’est comme les racistes, il commencent toujours leur litanies par « je ne suis pas raciste, bla bla bla… »

    Ennuyant à lire ces affres absconses….

  31. Sébas Says:

    « Dès le départ, Sébas, tu t’étais planté toi-même.. »!

    Euh, vous devriez vous excuser, avant d’essayer de reprendre la discussion…

    Encore une fois: Je me suis planté. SELON VOUS.

    Selon moi, je n’ai fait qu’émettre une (mon) HYPOTHÈSE qui rentre en contraction avec un de vos DOGMES.

    J’ai essayé tellement de fois d’avoir ce genre de discussion, c’est pour ça que j’essaye de vous montreR que c’est impossible de discuter avec des gens qui nous imposent leurs prémissses. Ce n’est pas une tactique. C’est la réalité.

    Moi je suis venu ici et j’ai essayé d’ouvir une discussion, parce que je me disais que -peut-être vous que étiez ‘ouvert’ à mes idées très peu -disons- discutées…

    Mais plus nos échanges avancaient, plus je devais revenir sur les raisons qui vous empÊchent d’être ouvert

    En tout cas…

    J’ai vu comment vous êtes réellement, et je n’aime pas me faire imposer (qui aime ça, anyway?) des prémissses, sans vouloir en discuter

    Vous êtes ce que vous pensez. Et moi aussi. Alors faites donc ce que vous avez dit plusieurs fois et cessez de me répondre.

    Moi je suis une tête de cochon (stupide?), et tant que je vais voir qu’il ya une possibilité, je vais essayer…

    Bonne soirée ?

  32. Sébas Says:

    J’essaye encore, malgré les insultes:

    Dites-moi HONNETEMENT- de quelle façon j’essaye d’imposer mes prémisses ?

    J’ai écrit :

    « Je sens encore que vous êtes sur la défensive (par rapport à mes prémisses de bases en tout cas), et que vous essayez de m’imposer vos façons de voir les choses. Est-ce que j’exagère? Et pourquoi je pense ça? Car vous utilisez des mots comme: ‘élucubrations’ et des phrases comme: ‘tu as pu te livrer tout seul dans ton coin’. »

    Ai-je utilisé ce genre d’arguments d’autorité et d’insultes ?

    Nope…

  33. Déréglé temporel Says:

    T’as raison koval.

  34. Sébas Says:

    C’est quoi un ‘masculiniste’, sinon une insulte pour éviter de remettre en question UN DOGME ?

    🙂

  35. koval Says:

    Y fait dans la pop psycho gnan gnan maintenant….

    Tiens, je lui suggère « Fighting Club » comme vidéo, ça devrait lui plaire…

  36. Déréglé temporel Says:

    Don’t feed the troll, comme on dit.

  37. Déréglé temporel Says:

    Holà, si l’autre moron se met à faire du copier-coller, maintenant…
    Bon, je le marque comme pourriel, parce que là, même une cage au troll n’y ferait pas. C’est un vrai robot ce gars-là.

  38. Sébas Says:

    Faites ce que vous voulez… surtout n’arrêtez pas de m’insulter

    Vous démontrez à tous ceux qui vont lire tout ça, votre grande gentillesse et votre ouverture d’esprit.

    Merci

  39. Sébas Says:

    Je savais que j’allais perdre mon temps et j’ai eécrit ça dès le premier message:

    « En tout cas, en disant cela, je me rends bien compte que vous allez me classer comme un ennemi… ou un masculiniste. »

    Censurez mes amis, censurez, c’est tout ce qui vous reste

  40. Hérétik Says:

    hahaha. Un autre nostalgique de Papa a raison. C’était le bon temps, pas vrai, quand les femmes restaient à la maison, devaient satisfaire leur homme sur demande et qu’en cas de pépin, on puisse les caser à Saint-Michel-Archange.

    Maudit que ça devait être le fun !

  41. Sébas Says:

    Si j’avais écrit « selon moi » dans mon premier message, est-ce que le restant de nos échanges auraient été différent… ?

  42. Sombre Déréliction Says:

    Hey ça brasse par ici!! 🙂

  43. Sébas Says:

    Ce n’est pas moi qui veut IMPOSER mes idées aux autres… moi j’ai seulement remis en question un dogme du féminisme (du bout des lèvres)… et en usant de beaucoup de patience…

    Je vois qu’ça donne ce que ça donne…

    Triste époque…

  44. Sébas Says:

    Oui ça brasse, un méchant-masculiniste-mangeur-de-bébé-troll-morron-et-tutti-quanti a OSÉ remettre en question un « crois-nous, ou tu meurs ».

    🙂

  45. koval Says:

    Attention, je suis une méchante fémini-nazi, je bouffe du masculiniste en hors d’oeuvre avec un scotch à tous les soirs.

    Dérèglé, c’est pas un troll, c’est un vrai ptit convaincu, il a découvert la grande vérité du complot fémini-nazi de Jeff Plante. Vite muselons-le! Nous ne voulons pas que cette grande vérité explose….

  46. Déréglé temporel Says:

    Le problème n’est pas d’utiliser une formule ou une autre Sebas (je constate d’ailleurs que je connais mal mes manoeuvres, puisque je pensais que tes prochains commentaires tomberaient automatiquement dans le filtre). Le problème, c’est qu’au départ, tu refuses tout discours sauf si on s’engage implicitement à ne pas te contredire. C’est ce que tu appelles « ne pas imposer ses prémisses ».
    Je t’impose mes idées? oulà!!! change de refrain, ça fait dix fois que tu le dis, et mes lecteurs savent bien ce qu’il en est.

    Puisqu’on doit te subir jusqu’à ce que je trouve la bonne manoeuvre pour que le filtre te ramasses automatiquement, tu pourrais au moins mettre un nez de clown.

  47. Déréglé temporel Says:

    C’est toi qui a raison, koval: s’afficher féministe, ça attire les problèmes.

  48. koval Says:

    Quel gaffe Déréglé, t’as la poisse maintenant!

  49. Déréglé temporel Says:

    Ah, tiens, non, ses commentaires semblent tomber dans la poubelle, maintenant. Phénomène à suivre…

  50. koval Says:

    Bof, tu peux bien le laisser délirer quant à moi….

  51. Darwin Says:

    C’était quoi le sujet de cet échange ?

    Une discussion sur le fait de discuter ou pas…

    Au moins, il n’a pas copié-collé sa litanie des cent discriminations dont sont victimes les pauvres hommes. Je l’ai déjà croisée à de nombreuses reprises sur d’autres blogues… 😉

  52. Sébas Says:

    @ Dt:

    Ok, ok, j’avoue, tout est de ma faute…

    Sérieux, je ne comprends pas où tout cela a dérapé…

    Je suis en train de vous relire sur un autre blogue et je vous trouve tous pas mal intelligents et nuancés

    Alors, je dois reconnaitre que j’ai gaffé… où exactement…? je vais y réfléchir.

    J’ai cepndant avoué -dès le départ- que j’étais tanné de parler de féminisme/masculinisme/egalitarisme

    Je n’étais pas ben-ben ouvert: c’est vrai que discuter de CE sujet me lève le coeu: obverdose totale

    Sincèrement désolé pour tout, DT

    Je suis presque certain que face à face, j’aurais été différent et vous aussi.

    🙂

  53. Déréglé temporel Says:

    Tiens, celui-là est pas tombé dans les spams? comprends pas le fonctionnement du filtre, décidément.

    Bon, c’est pas grave, c’est un message courtois, tout à son honneur.

    « Sincèrement désolé pour tout, DT »

    La chose la plus intelligente que tu aies dit jusqu’à maintenant.
    Allez.
    Excuses acceptées.

    Mais à condition de ne plus revenir, je ne veux plus prendre de risques avec toi.

  54. Sébas Says:

    Haha ! 🙂

    Suis-je si pénible? Et me semble que malgré que je vous énerve, je n’ai pas insulté personne, moi ! 😉

    Surtout que vous n’avez pas été très tendre avec moi
    J’en ai encore des marques sur le coeur.

    Puis-je lire quand même ?

  55. Déréglé temporel Says:

    Tu peux lire.

  56. Sébas Says:

    🙂

  57. Hérétik Says:

  58. Déréglé temporel Says:

    Sacré Nick! Toujours à propos pour nous dérider! 🙂

  59. Sébas Says:

    . 🙂

  60. Cybèle Says:

    @ Sébas.

    Ce que j’aime de toi, c’est que tu restes poli dans tes dires qui ne disent rien. Ce que je n’aime pas. Cette maudite manie de mettre des majuscules partout.

  61. Déréglé temporel Says:

    Ce que j’aime de toi, Cybèle, c’est que tu nous fait profiter de ta présence.

    Bienvenu sur ce blog!

  62. Sébas Says:

    @ Cybèle:

    Dt a dit à 7:43 sur SON blogue:

    « Tu peux lire »

    🙂

  63. Sombre Déréliction Says:

    Haha! c’est nik qui a le monopole des vidéos sentimentaleux sur Temps et Fiction!

  64. Cybèle Yves Says:

    @ Sébas.

    Pourquoi les majuscules ?

  65. Déréglé temporel Says:

    @Yves: Pour une insistance. Il veut probablement essayer de te faire comprendre que vu que c’est mon blog, c’est moi qui dicte les règles. L’ennui, c’est que j’ai beaucoup plus de sympathie pour toi que pour lui. 😉

  66. Cybèle Yves Says:

    J’oubliais. Merci Déréglé pour ce mot de bienvenue.

  67. Cybèle Yves Says:

    Déréglé, c’est une perche que je lui tendais . Pour moi utilisé les majuscules à tout moment est une marque de mépris.

    Bonne nuit! Je vais revenir

  68. Darwin Says:

    @ Cybèle

    «Pour moi utiliser les majuscules à tout moment est une marque de mépris»

    … et d’agression (masculine ?) ! 😉

  69. Sébas Says:

    puis-je répondre? 😉

  70. Sombre Déréliction Says:

    non! 😛

  71. Cybèle Yves Says:

    Hé bien S.D, Sébas ne serait-il pas par hasard une autre de tes créations ?

  72. Darwin Says:

    @ Celui qui ne peut pas répondre

    «… et d’agression (masculine ?) !»

    C’est vrai que je me sens agressé par les majuscules, comme tout le monde. En plus, ça ralentit la lecture. Quant à l’ajout du mot «masculine», c’était un gag gratuit, comme je les aime !

    @ Cybèle

    «Sébas ne serait-il pas par hasard une autre de tes créations ? »

    Oh non ! Je l’ai souvent lu sévir ailleurs (aucun gag ici…) !

  73. Sombre Déréliction Says:

    Pas de danger. Pas lu un mot de ses textes d’ailleurs, j’en ai juste vu les remous!

  74. koval Says:

    Tu vois, c’est fini Sébas pour ce soir les ptites histoires de féministes tortureuses d’hommes….

    Tu recommenceras demain, ailleurs, y’a plein de belles places sur l’insipidosphère qui te laisseront écrire tes âneries et qui t’approuveront même avec un peu de chance.

    Ici, les gens sont plus renseignés, ça marche pas ta propagande.

  75. Déréglé temporel Says:

    @Darwin et Cybèle: « «Pour moi utiliser les majuscules à tout moment est une marque de mépris»

    … et d’agression (masculine ?) ! 😉 »

    Je suis d’accord avec ça.

    @Sebas: non, tu ne peux pas répondre.

  76. Gabriel Says:

    Moi aussi je suis féministe, bon 😉

  77. koval Says:

    Gabriel

    Bon, avec toi, ça en fait au moins une dizaine dans l’insipidosphère…

  78. Des stats pour le 300e « Temps et fiction Says:

    […] google, pour donner à ce billet une moyenne d’environ deux visites par jour. Ensuite vient Je suis féministe (sans aucun doute le plus commenté, même s’il est loin de ce mythique billet de la […]

  79. Anniversaire statistique « Temps et fiction Says:

    […] 8. Je suis féministe a connu un buzz énorme le jour de sa publication, buzz qui s’est poursuivi deux-trois jours, le tout en raison d’un déplaisant hyperactif. Depuis, les visites sont rarissimes, anecdotiques, presque négligeables. Après avoir atteint le premier rang le jour de sa sorti, il a maintenant descendu au huitième. Il plafonne à 286 clics (quoi qu’il risque, comme chacun des billets pointés dans ce récapitulatif, d’en ramasser quelques-uns aujourd’hui et les jours suivants). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :