Bibliophobe?

Max Weber aurait, à une certaine époque de sa vie, développé une phobie des livres, phobie passagère, sur une bonne durée, sans doute provoquée par un burn-out. Il disait qu’un scientifique doit trouver un « point d’Archimède », à partir duquel il peut éviter de répéter ses réflexes, sa pensée préconçue. D’après Isabelle Kalinowski: « Le point d’écart maximal que Weber put éprouver comme son « point d’Archimède » de savant fut une expérience non pas spéculative, mais pratique: celle d’une privation provisoire de son principal outil, le livre et l’écrit. Ce fut là une de ses découvertes les plus décisives. Il ne la fit que « par accident », lorsque, au tournant du siècle, il traversa une grave crise psychique qui devait l’éloigner de l’université pour près de deux décennies. Il faut tenter d’imaginer les effets que produisirent sur ce boulimique de savoir la privation de livres, lorsqu’ils s’effondra au point de n’être « plus capable de lire ni d’écrire, ni de parler, ni de marcher, ni de dormir »: une expérience de sevrage brutal, que ce grand « dépendant », comme on dit aujourd’hui, subit sans doute dans toute sa violence, mais vécut également comme une révélation positive, puisqu’il tenta ensuite activement de la reproduire. Dans les années qui suivirent la dépression la plus aiguë, Weber s’imposa en effet, à titre d' »hygiène », des séjours réguliers loin des villes universitaires allemandes et de leurs bibliothèques, au cours desquels il s’abstenait de toute lecture et de toute autre forme d’écriture que celle de sa correspondance. D’abord forcées, ces coupures ponctuelles avec le monde de l’écrit devinrent ensuite pour lui une mesure thérapeutique, une voie de guérison, qu’il conjugua avec des tentatives pour se désaccoutumer des somnifères et des médications. » (Préface à la Sociologie de la Religion de Weber, édition Flammarion 2006, page 10).

J’aurais plein de choses à dire sur ce passage. À mon avis, la plupart des intellectuels connaissent, à un niveau ou un autre, une « névrose du livre ». Ce cas extrême ne peut évoquer que de très fort échos pour ceux qui connaissent cette réalité.

Publicités

Étiquettes : , , ,

6 Réponses to “Bibliophobe?”

  1. Gabriel Says:

    J’aimerais entendre tes commentaires sur ce passage! Je suis pourtant d’accord avec ce que tu dis. La plus part des boulimiques intellectuels ressentent de genre de malaise à un moment ou à un autre. J’aime me savoir à l’abris de tel tempête dans l’esprit. N’étant moi-même que pseudo intellectuel, je n’aurai qu’une pseudo névrose. Pour toi, fait attention 😉

  2. Sombre Déréliction Says:

    Il est possible que l’intellectuel se construise, au fil du temps tout un édifice psychique et que selon certaines circonstances, un mur de soutient de cet édifice, déjà affaiblit par l’épuisement, s’affaisse, faisant du même coup s’écrouler tout le bâtiment!

  3. Déréglé temporel Says:

    Une fois j’ai fait une espèce de « crise de claustrophobie » en entrant dans une librairie (Olivieri, pour ne pas la nommer). Je dis claustrophobie parce que ça ressemblait à la description qu’on en fait: j’ai comme vu les étalages de livres bondir vers moi, j’ai une un sensation d’oppression, et je suis sorti de la librairie de manière précipitée. Mais ce n’était pas de la claustrophobie: l’instant d’après, je prenais le métro sans aucun problème! Une attaque passagère de bibliophobie.

    Gabriel: au vu de la taille de ta bibliothèque personnelle, je ne pense pas que tu sois à l’abri 😉

  4. Sombre Déréliction Says:

    « l’instant d’après, je prenais le métro sans aucun problème!  »
    Lisiez-vous dans le métro??

  5. Déréglé temporel Says:

    Non, je discutais avec une amie

  6. Sombre Déréliction Says:

    haha! chanceux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :