Traduttore, traditore

Dans le film « La belle et le vétéran », que je viens de regarder, l’un des personnages, lanceur de baseball, est surnommé… Nucleus. Enfin, non: en version originale, le surnom du personnage est Nuke. Notez bien que nucleus, non seulement ce n’est pas la traduction littérale de nuke, mais en plus c’est un surnom qui n’a aucun punch…

Cette réflexion faite, ça me fait penser à une remarque ironique que m’avait servit un Français, je ne sais plus lequel, au détour de je ne sais plus quelle conversation: les traducteurs québécois font trop de mot-à-mot, alors qu’en traduction il faut (sous-entendu c’est ce que font les traducteurs français) s’efforcer de traduire l’esprit du propos original. Remarquez, il n’avait pas complètement tort: les traducteurs québécois font beaucoup de mot-à-mot (trop? moins sûr, je laisse à d’autres le soin d’en juger, tout en pensant que le verdict dépend probablement de l’école de pensée à laquelle ces autres appartiendront). Et son argument se tient: s’interroger sur l’esprit du mot ou de l’expression, traduire par un équivalent, ça peut être une bonne idée. Ce qui m’ennuie des traducteurs français, c’est que bien souvent, ils ne traduisent ni le mot-à-mot, ni l’esprit de la version originale. Traduire Nuke par Nucleus, je me demande ce qui est passé par la tête du traducteur.

Mais si ce n’est ni la traduction directe du mot, ni la traduction de son esprit, que traduisent-ils au juste? Dans le meilleurs des cas, des délires à eux pas trop loin de la version originale. Dans le pire, ils s’efforcent de masquer ce qui les choquent dans la version originale. C’est pas moi qui le dit, c’est Marc Zaffran, qui a étudié la chose et en a parlé à La Presse il y a quelques temps.

Les séries américaines diffusées sur nos chaînes francophones étant, à de rares exceptions près, doublées en France, nous consommons ces versions que Martin Winckler juge «?censurées de manière insidieuse?» et paternaliste.Par exemple?: Dans House M.D.?: House s’occupe d’un patient qui souffre de douleurs abdominales car il a un colon irritable. Pour y remédier, ce Sherlock Holmes de la médecine prescrit à son patient de fumer deux cigarettes par jour?: la nicotine va faciliter le transit intestinal. En français, le bon docteur prescrit… deux bols de riz.

(Aucune idée d’où sortent tous ces points d’interrogation dans le texte, ça doit être un bug de cyberpresse. Trop fatigué pour le corriger pour le moment).

Et ça, ça me déprime un peu. On parlait de rectitude politique dans le billet précédent. Je suis prêt à dire qu’il peut y avoir des avantages à l’occasion, mais pour ce coup-là, je vais passer mon tour.

Publicités

Étiquettes : , , ,

11 Réponses to “Traduttore, traditore”

  1. Darwin Says:

    «mais pour ce coup-là, je vais passer mon tour»

    C’est évident qu’il y a des aspects irritants à la rectitude politique, surtout quand elle devient un forme de censure. Je suis bien content d’avoir écrit «certains aspects» dans la phrase «c’est vrai que c’est subversif d’appuyer certains aspects de la rectitude politique.» dans mon avant-dernier commentaire de ton billet précédent… 😉

    J’avais remarqué que ce film passait ce soir, mais l’ayant vu au moins cinq fois (c’est de loin mon film favori avec Kevin Costner), j’ai passé mon tour ce coup-là !

  2. Déréglé temporel Says:

    Ça rejoint ce que tu avais écris ailleurs aussi (sur la Kaverne?): quand la rectitude politique s’applique au niveau du langage, tu es assez enthousiaste pour la combattre. Quand il s’agit d’aller à l’encontre de la morale établie, ça pose un peu plus problème.
    Je m’inscrit pas mal dans cette ligne aussi.

  3. Darwin Says:

    @ DT

    Est-ce pour dire que je me répète ou que je suis cohétent ? 😉

    Je crois avoir aussi parlé de Bull Durham, mais sur la Plaine !

  4. Déréglé temporel Says:

    « Est-ce pour dire que je me répète ou que je suis cohétent ? 😉 »

    Pourquoi l’un empêcherait-il l’autre?
    Mais voici une troisième interprétation, qui n’exclut pas non plus les deux premières: c’est une manière de te signifier que je suis attentif à ce que tu écris. 🙂

    Bull Durham?

  5. Darwin Says:

    «Bull Durham?»

    Le titre original de «La belle et le vétéran».

    «Pourquoi l’un empêcherait-il l’autre?»

    C’est bien ce que je me disais en l’écrivant… Mais l’intention quand on dit l’un ou l’autre n’est vraiment pas la même !

    «je suis attentif à ce que tu écris.»

    Ça c’est autre chose… 🙂

  6. Sombre Déréliction Says:

    Hum… Je demanderai à ma vie de venir lire ça, elle la traductrisse!

  7. Darwin Says:

    Bull Durham est le nom de l’équipe de baseball. On dirait en français les Bull de Durham, car Durham est le nom de la ville.

  8. Déréglé temporel Says:

    @SD: bonne idée, ce serait un plus d’avoir l’avis d’une vrai « traductrisse »

  9. Déréglé temporel Says:

    Tiens, je ramène ce vieux billet dans les commentaires récents, parce qu’ai pris connaissance par le biais de Dame Blanche de cet effarant exemple de censure par traduction. Voir davantage que de la censure.

  10. Darwin Says:

    «Voir davantage que de la censure.»

    C’est totalement ridicule! Ça doit dater pas mal, quand même. Les Américains moins puritains que les Français, ça me semble étrange…

  11. Déréglé temporel Says:

    Bah, c’est Dynastie, donc c’est vieux. Diffusé en France au début des années 80, je ne sais pas quand exactement. Évidemment, parler d’homosexualité en France à la télé ne fait plus sourciller personne.

    « Les Américains moins puritains que les Français, ça me semble étrange… »

    Ici, je dirais que c’est plus une question de culture télévisuelle que de culture tout court. Question de télé, les Français ont toujours été plus conventionels que les Américains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :