L’utile et l’agréable

J’achève mon séjour montpelliérain pour retourner à la maison. C’était joindre l’utile et l’agréable, puisque j’avais fait coïncider des rencontres avec mon directeur de thèse avec des rendez-vous avec des amis de Montpellier et le Montpellier Swing Jammerz Festival. Inutile de décrire le tout de long en large, mais ce fut quatre jours de danse intenses, joignant le plaisir des ateliers et celui de la pratique, soit en danse en plein air (à la place Jean-Jaurès, à l’Odysseum) et les soirées à l’Apollo Jazz Café. J’y ai retrouvé quelques-uns de mes profs de Montréal, et j’y ai dansé avec des danseuses toutes plus douées et jolies les unes que les autres.

Le vidéo qui suit est une démo faite par les Ninjammerz lors de la soirée de samedi à l’Apollo:

En fin de semaine dernière, j’ai retrouvé une amie pour visiter Carcassonne. Et hier j’ai profité de ma présence à Montpellier pour aller à une dernière soirée de danse, de west coast swing cette fois: il n’y en a pas à Valence et ça me manque.

Publicités

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “L’utile et l’agréable”

  1. Hérétik Says:

    J’ai toujours voulu visiter Carcassonne, mais je ne suis jamais allé aussi loin au Sud. J’ai surtout exploré la Rhénanie et le Benelux… est-ce que les fortifications sont aussi impressionnantes qu’elles en ont l’air ? Est-ce que la ville demeure vivante, où est-elle morte comme Bruges, qui ne vit que par les touristes ?

  2. Déréglé temporel Says:

    Les remparts sont très impressionnants. Hautement satisfaisants à la fois pour l’amateur d’histoire que pour l’adolescent qui vit en chacun de nous. La visite guidée vaut la peine, surtout pour avoir le droit de faire une partie des remparts fermée aux touristes non-accompagnés d’un guide. Ils sont constitués de fortifications cumulant l’architecture gallo-romaine, l’architecture médiévale, et les ajouts de la restauration du XIXe siècle (les toitures et les pignons sont des ajouts et s’inspirent davantage de l’architecture du nord que de celle du sud). N’empêche qu’en voyant ça, on comprend pourquoi après le XIVe siècle, Carcassonne fut surnommée la « Pucelle de Languedoc ».

    Je n’ai jamais vu Bruges, donc je serais bien en mal de comparer. Cordoue m’avait fait l’impression d’une ville n’existant que pour les touristes. Si j’avais à choisir entre vivre à Carcassonne et vivre à Cordoue, je choisirais probablement Carcassonne, même en faisant abstraction du climat (le soleil de Cordoue n’est pas une réalité qu’on veut vivre au quotidien…). Disons que la cité médiévale est pas mal le seul attrait touristique de la ville (il y a aussi le Canal du Midi, mais bon…), et elle se trouve un peu à l’écart. Elle fait un peu office de ghetto à touristes. On en a vite fait le tour. J’y ai passé deux nuits, et c’était un peu trop. Si j’étais retourné à Montpellier dans la soirée au lieu de la matinée du lendemain, je n’aurais rien manqué. Mais il n’y avait plus de trains. Si j’étais resté plus longtemps, je me serais tourné vers la « vrai » ville pour voir comment on y vit. Il ne faut pas se faire d’illusions, c’est avant tout un lieu touristique, mais disons que je n’ai pas senti le même degré que pour Cordoue, ou sans doute Venise (tel que je l’imagine en tout cas).
    Au moins les restaus sont bons et pas trop chers.

  3. Hérétik Says:

    Bruges est surnommée la ville morte par les Belges. Ça en dit long… sinon, la ville qui m’a le plus fait d’effets est Trèves, dans le Palatinat. On y retrouve, dans un espace très restreint, des vestiges romains du IIIe siècle (remparts, thermes, théâtre) une basilique du Ve siècle, une ville médiévale et un palais de l’époque classique rococo. En plus de la maison natale de Karl Marx ! Le tout dans une ville de taille modeste, où les vestiges cotôyaient les activités normales en toute harmonie.

    Ma soeur vit dans la région d’Avignon. Je compte y aller d’ici quelques années.

  4. Darwin Says:

    «Bruges est surnommée la ville morte par les Belges.»

    J’ai déjà visité Bruges vers 1984. C’est un écrin… Plate, mais très joli ! Ma douce a adoré, les restos étaient respectables, sans plus, et même notre comparse, un pilier de taverne, a trouvé un endroit pour se satisfaire.

    Mais, c’est tout à fait vrai que tout est axé sur les touristes… Je n’ai quand même pas regretté notre visite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :