Carcassonne

La première vue, le soir depuis le Pont-Neuf

Quelques photos que j’ai ramenées de Carcassonne. La cité médiévale est à un peu plus d’une demie-heure de marche de la gare. La photo ci-haut est la première vue qu’on en a, elle a été prise vers 21:30, si ma mémoire est bonne. Le coucher du soleil y éclaire la cité, mais pas le Vieux Pont, qu’on voit à l’avant-plan, avec ses pierres grises.

La photo ci-dessous a été prise un peu plus tard, depuis les hauteurs. La cité médiévale se trouve derrière moi, et le clocher nimbé par la lumière du soleil (la photo est belle, mais elle ne rend pas l’intensité du rouge qu’on pouvait voir) se trouve au centre de ce qui fut, à la fin du Moyen Âge, la ville basse de Carcassonne. En effet, en 1240, le roi de France a chassé les habitants de la cité, après que le vicomte de Trencavel, héritier de la dynastie qui avait possédé Carcassonne avant la croisade albigeoise, eut tenté de reprendre la cité avec l’appui d’une partie de la population. Les habitants chassés ont fondé la basse ville sur la rive droite de l’Aude.

Coucher de soleil

La photo suivante est la porte Narbonnaise, la plus importante des quatre portes de la Cité.

Porte narbonnaise

La photo suivante  a été prise du haut des remparts, pendant la visite guidée. C’est la vue depuis les remparts. Comme la cité est surélevée, ça porte loin. On a donc la ville de Carcassonne en bas, et, à quelque part sur la ligne d’horizon, il y a Montréal. Le guide s’est empressé de faire le joke, sachant qu’il y avait des Québécois dans le groupe. Remarquez, il la fait peut-être aussi quand il n’y en a pas.

Vue depuis les remparts

Voici une tour gallo-romaine (enfin, celle-ci est une reconstitution). On la reconnait principalement à sa forme en fer à cheval. Et à l’utilisation de briques rouges.

Tour gallo-romain

Les additions en bois sur la photo suivante sont des hourds, utilisés surtout aux XIIe et XIIIe siècles (donc avant la construction de la seconde enceinte). On les construisaient dans l’expectative d’un siège, pour renforcer les défenses. Ils ont cessés d’être utilisés au profit de structures permanentes en pierre (notamment parce que la pierre brûle rarement). Les hourds de Carcassonne sont visible au château.

Hourds

Dernière photo, depuis le Vieux-Pont Pont-Neuf, sans doute vers 20:00, avec zoom au niveau du château. L’espèce de chemin fortifié que vous voyez descendre devant les remparts menait à la Barbacane, une grosse tour qui n’a pas été restaurée avec le reste (il y a un couvent à son emplacement), qui avait été construite pour pouvoir dominer le vieux pont et les deux rives de l’Aude.

Château et chemin de la Barbacane.

Rappelons que les pignons et toitures qu’on voit à Carcassonne ne sont pas de l’époque médiévale. Enfin, pas à Carcassonne, car ce n’est pas de l’architecture du sud. Il s’agit d’un ajout d’Eugène Viollet-le-duc, qui a restauré la cité au XIXe siècle.

Publicités

Étiquettes : , , ,

4 Réponses to “Carcassonne”

  1. Darwin Says:

    Très joli, merci.

    Ma favorite est la première…

  2. Sombre Déréliction Says:

    De toute beauté! *Soupir*! Ça fait effectivement rêver!

  3. Gabriel Says:

    Très très beau! Une raison de plus pour aller dans le sud de la France!

  4. Déréglé temporel Says:

    En effet, c’est magnifique, et c’est encore plus beau en personne. Une journée suffit, mais quelle journée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :