La nuit des temps, vraiment?

C’est le genre d’expressions consacrées dont les historiens apprennent à sourire. Le « fond des âges », la « nuit des temps », choses « de tout temps » et « de toute éternité ». Rien, ou presque, n’est éternel. Et le monde que nous connaissons est plus jeune qu’on ne le croit.

Cette semaine, La Presse décernait le prix de la personnalité de la semaine aux organisateurs du festival Montréal complètement cirque. Pas question ici de remettre en question ce choix. Bravo à eux!

Mais dans le paragraphe d’introduction de l’article, on lit la phrase suivante: « Des talents multiples qui font foi d’une créativité illimitée, dans une forme d’art pratiquée depuis la nuit des temps. »

Oh, vraiment? à les lire, on pratiquait déjà le cirque au paléolithique! Planche russe, mât chinois, roue allemande, trapèze, tout ça… issus de la nuit des temps? Ou le chapiteau, la piste… issus de la nuit des temps?

L’ironie, c’est qu’un mois plus tôt, à l’occasion de l’ouverture du festival, la Presse consacrait un petit dossier à l’histoire du cirque, interrogeant l’historien du cirque Pascal Jacob. On peut lire dans l’un de ces articles (l’autre est ici) que le cirque moderne naît en… 1768! La nuit des temps ne remonte pas à bien loin, apparemment. Oh, certes, il y eu, avant le cirque, les saltimbanques et les jeux romain… mais cela n’est pas encore du cirque, et appartient au mieux à la préhistoire de cette forme d’art.

On se dit que les journalistes de la Presse pourraient prendre le temps de lire ce qu’écrivent leurs collègues sur le même sujet avant d’écrire n’importe quoi.

Nous prenons facilement pour acquis que des choses qui remontent plus loin que la génération de nos grands-parents ont toujours existé. Nous leur accordons une existence millénaire, quand elles n’ont parfois guère plus d’un siècle d’existence (environ 250 ans pour le cirque). Mais c’est faux. Peu de choses sont aussi anciennes.

Arrêter d’utiliser de telles expressions, ce n’est que le Gros Bon Sens. Bien qu’elles remontent sans doute à la nuit des temps… euh, à je ne sais pas quand.

Publicités

Étiquettes : ,

7 Réponses to “La nuit des temps, vraiment?”

  1. Darwin Says:

    «Arrêter d’utiliser de telles expression, ce n’est que le Gros Bon Sens. »

    Bon, j’imagine que tu trouves que je ne commentes pas assez ici et que tu t’es assuré que je réagisse ! Tu as réussi ! 😉

    Ton billet me fait penser à ma série sur les «expressions qui me tapent sur les nerfs», par le sujet, le traitement et la finale ! Pas étonnant que tu aies apposé un lien vers le premier de la série… J’en ai envoyé un autre à Luto, qui paraîtra dans quelques jours, j’imagine.

    Ton exemple est bien choisi. Il fait partie des exagérations qui me tapent aussi sur les nerfs. Tout pour accrocher le lecteur, faire joli, même si c’est au détriment des faits. C’est quasiment de la manipulation ! 😉

    Ton texte m’a aussi fait penser à l’expression «le plus vieux métier du monde». Si tu le veux, je te laisse le plaisir d’aborder cette question (idéale pour un historien…), sinon je vais la mettre dans ma «liste»…

  2. Déréglé temporel Says:

    « Bon, j’imagine que tu trouves que je ne commentes pas assez ici et que tu t’es assuré que je réagisse ! Tu as réussi ! 😉 »

    rhooo, quel procès d’intention! 🙂 Mais en effet, je m’attendais à te voir réagir 😉
    (ton dernier commentaire ici remontait au 1er août… c’est donc une période de silence inhabituellement longue pour toi! 😉 )

    « Ton billet me fait penser à ma série sur les «expressions qui me tapent sur les nerfs», par le sujet, le traitement et la finale ! Pas étonnant que tu aies apposé un lien vers le premier de la série… »

    C’est en cours d’écriture que j’ai pensé au rapprochement. Du coup, je n’ai pas résisté à la tentation de forcer encore plus le rapprochement. C’est de là que vient la finale, notamment.

    « Ton texte m’a aussi fait penser à l’expression «le plus vieux métier du monde». Si tu le veux, je te laisse le plaisir d’aborder cette question (idéale pour un historien…), sinon je vais la mettre dans ma «liste»… »

    Je n’ai pas l’intention d’en faire une série, contrairement à toi: je te le laisse! Mais je peux commenter brièvement ce sujet ici. Il est vrai d’ailleurs que « le plus vieux » remonte à « la nuit des temps ».
    L’expression « le plus vieux métier du monde » se réfère probablement à l’activité sexuelle plutôt qu’à la prostitution comme telle, bien qu’on puisse difficilement nier que la prostitution soit un phénomène attestée dans des sociétés fort lointaines.
    Peut-être la doit-on aussi à des observations animalières où on voit le mâle faire un cadeau à la femelle en échange de faveurs sexuelles. Mais assimiler cette pratique à la prostitution pose des problèmes au moment de la comparaison avec les humains, puisque ceux-ci offrent aussi des cadeaux dans le processus de séduction sans que quiconque hors les mauvaises langues y voient de la prostitution.
    Pose problème aussi la question de « métier ». Ce mot recouvre une réalité sociologique complexe, qui a elle aussi son histoire. Comment et quand est né le concept de « métier »?
    Au moyen âge, le mot désignait des corporations d’artisans, comme les boulangers, les forgerons, etc… les prostituées n’étaient pas organisées de cette manière. Alors? s’agit-il du « plus vieux métier du monde »?

  3. Darwin Says:

    «je te le laisse!»

    Bien sûr, avec ton commentaire, il n’y a pas grand chose à ajouter, ou si peu… 😉

    «Alors? s’agit-il du « plus vieux métier du monde »?»

    Bien sûr que non ! À http://tinyurl.com/25muaqb , on dit que c’est le métier de mère, on pourrait ajouter celui de père, même si ces métiers ont connu des changements profonds depuis la nuit des temps (là, c’est approprié !).

    «ceux-ci offrent aussi des cadeaux dans le processus de séduction sans que quiconque hors les mauvaises langues y voient de la prostitution.»

    J’avais pensé à cet aspect de la question, tu la présentes bien, je n’ai rien à ajouter.

    «Pose problème aussi la question de « métier ».»

    Wiki (http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tier_(activit%C3%A9) ) le définit ainsi : «Un métier est une activité humaine, le plus souvent à but lucratif.». Avec «le plus souvent», on ne peut pas exclure grand chose, même pas le métier de parent ! À http://www.cnrtl.fr/lexicographie/m%C3%A9tier , c’est encore plus vaste !

    Métier a en fait plusieurs sens. Il est dans un de ces sens (pas le gros bon…) le synonyme de profession, «occupation» en anglais. Dans son sens plus restreint, il est associé à des professions auxquelles on accède par apprentissage (est-ce le cas du «plus vieux» ?), comme ce que tu mentionnes avec «des corporations d’artisans, comme les boulangers, les forgerons, etc».

    Cela dit, on peut sans trop s’avancer (corrige-moi si je me trompe) penser que les métiers se sont développés avec la sédentarisation, le développement de l’agriculture et une certaine spécialisation des tâches. Cela m’étonnerait alors que la prostitution soit le plus vieux, l’agriculture (et ces métiers) étant à l’origine des autres !

    Mais, bon, je n’avais pas vraiment l’intention d’écrire un billet dans ma série de billets légers sur ce sujet, car il demanderait trop de recherches !

  4. Darwin Says:

    J’oubliais..

    «ton dernier commentaire ici remontait au 1er août»

    Désolé. À part écrire «intéressant» ou «instructif», je n’avais pas grand chose à commenter… les sujets dépassant nettement mes connaissances et compétences. J’aurais pu, c’est vrai.

  5. Déréglé temporel Says:

    C’était pas un reproche! C’était juste pour jouer un peu sur ta réputation (méritée!) de bavard!

  6. Darwin Says:

    »C’était juste pour jouer un peu sur ta réputation (méritée!) de bavard!»

    Imagine-toi si j’écrivais en plus quand je n’ai rien à dire ! (sauf quand on veut atteindre 1000 commentaires !

  7. Déréglé temporel Says:

    Bon, voilà, après ton autre commentaire, j’ai pu rien à dire sur « le plus vieux métier du monde »!

    « Cela m’étonnerait alors que la prostitution soit le plus vieux, l’agriculture (et ces métiers) étant à l’origine des autres ! »

    Quand j’étais petit (comme probablement bien d’autres enfants), je pensais que « le plus vieux métier du monde », c’était fermier. 🙂

    « Mais, bon, je n’avais pas vraiment l’intention d’écrire un billet dans ma série de billets légers sur ce sujet, car il demanderait trop de recherches ! »

    Voilà, tu viens d’exprimer ma raison aussi! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :