Réforme de la cage aux trolls

Ça me trottait en tête, j’ai fini par le faire: j’ai modifié le principe de la cage aux trolls.

J’avais évoqué lors d’une discussion entre amis l’idée de la supprimer tout simplement. Certains trolls semblaient penser que cette page avait pour vocation d’être une tribune destinée à leur usage privé. Cela n’allait pas vraiment dans l’esprit du truc. Mes amis, pourtant, appréciaient l’idée de la cage. L’un des arguments clés est venu de Darwin: « J’aime bien le principe de la gradation des peines. » a-t-il fait valoir. D’abord la cage. S’il ne se calme pas, ou s’il empire, le bannissement. L’idée avait du bon.

L’idée originale de la cage aux trolls est une idée de Dame Blanche. Elle s’en sert pour éviter d’avoir à bannir ses trolls. Comme les murs à graffitis dont le principe est d’offrir un espace aux graffiteurs pour qu’ils laissent le reste intact, elle a créé cet espace pour y circonscrire les indésirables sans avoir à les supprimer. Le résultat donne un zoo, et les invités y vont à l’occasion nourrir les trolls de quelque pinotte, taquinant du troll pour les voir réagir.

Le concept a plus ou moins bien marché ici, pour les raisons évoquées plus haut. Il semble que je reçoive plus souvent des trolls militants qu’elle.

Après que j’aie créé ma propre cage, Hérétik a créé sa Boîte à kons. Le concept est très proche, mais néanmoins différent. La censure d’Hérétik est très féroce afin de préserver l’ambiance chaleureuse qui règne dans sa Kaverne. Les « kons » sont bloqués à l’entrée. La Boîte à kon est une page où il affiche les commentaires de différents indésirables bloqués à l’entrée, généralement assez drôle quand on les affiche ainsi et qu’on a donc pas à les subir à répétition. Les commentaires des kons sont donc recopiés à même la page, qui est donc régulièrement mise à jours pour les ajouts. Les commentaires sont l’oeuvre des habitués. Cela donne à ce concept un aspect un peu plus figé, comme un musée de la connerie.

En gardant en tête le principe de gradation des peines et en m’inspirant de ces précédentes expériences, j’ai donc décidé de créer à l’essaie une nouvelle structure, en créant deux pages.

Dans le Parloir à trolls sous morphine, on trouvera une structure vivante, où les créatures qu’on appelle « trolls » douées d’une capacité plus ou moins ressemblante à un langage pourront s’exprimer et dialoguer, avec moi ou avec les autres visiteurs. Le principe retenu ici, c’est d’isoler les indésirables dans cette zone pour épargner le reste. Mais comme il s’agira d’individus ayant une propension à l’agressivité ou autre comportements désagréables, on les shootte à la morphine pour les calmer. Manière de dire que les occupants du parloir seront soumis à des règles strictes concernant la modération de leurs commentaires (vous pouvez aller lire ces règles directement sur la page en question) afin d’éviter les abus.

Ceux qui, malgré tout, auront trouvé le moyen d’être encore plus insupportables seront supprimés du parloirs. Ces spécimens d’animaux rares seront alors empaillés et placés dans un Musée des trolls empaillés, donc la structure est davantage inspirée de la Boîte à kons. Le Musée est en fait un témoin des bannissements. J’y expose un échantillon de commentaires des bannis.

Évidemment, cette structure rend la vieille Cage aux trolls obsolète, donc je la supprime à l’instant. Les trois trolls qui y étaient contenus sont transférés dans le Musée. Je médite la possibilité d’en mettre un ou deux au Parloir, mais je ne suis pas décidé. Ils seront donc au Musée en attendant.

Publicités

7 Réponses to “Réforme de la cage aux trolls”

  1. Darwin Says:

    Intéressant. Je ne me souvenais plus de mon commentaire sur la gradation des peines, mais ça me ressemble. Un réflexe de syndicaliste ! 😉

    Comme toute idée, on verra à l’usage ce que ça va donner… J’aurais bien un spécimen à te donner, mais tu l’as déjà barré !

  2. Déréglé temporel Says:

    Je devine bien sûr de qui tu veux parler, et en fait je n’ai jamais eu à le barrer. Pas que j’ai pas voulu le faire, mais à l’époque je ne savais pas comment procéder, et il s’est écoeuré et est parti avant que je ne trouve.

  3. Darwin Says:

    «il s’est écoeuré et est parti avant que je ne trouve»

    Si jamais il revient, j’imagine que tu vas considérer qu’il a déjà passé au travers des deux premières étapes de la gradation des peines !

  4. Déréglé temporel Says:

    Je ne sais pas ce que je ferais. Peut-être le parloir, peut-être le musée. Quoiqu’¡l en soit, c’est une décision que j’espère ne pas avoir à prendre.

  5. Gabriel Says:

    et moi je suis à quel niveau? 😉

    Cela dit, je ne sais pas si tu dois te considérer chanceux d’avoir des trolls… je n’ai pas encore eu à me poser ce genre de question. Si ce genre de situation apparaissait, je vais sans doute m’inspirer de cette méthode 😉

  6. Déréglé temporel Says:

    En fait, j’ai assez peu de trolls. J’utilise des mots trop longs pour le troll moyen, et je parle peu de politique.

    Pour ton niveau, tu es au niveau « privilégié » (ceux qui ont le mot de passe… tu peux être sûr qu’aucun troll ne l’aura – sauf SD parce que c’est un troll aimable).

  7. Darwin Says:

    «tu peux être sûr qu’aucun troll ne l’aura – sauf SD parce que c’est un troll aimable»

    Et s’il devient intenable, ce qui n’arrivera jamais, bien sûr, tu as toujours la possibilité de changer le mot de passe et de le renvoyer aux gens aimables qui ne sont pas des trolls…

    Je pense que je m’ennuie de la Kaverne… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :