Le petit théâtre du métro

Le métro de Madrid, c’est de longs voyages.

Aujourd’hui à l’heure de pointe, en entrant dans le wagon, j’ai vu avec plaisir qu’il restait une place. Une place à côté d’une fort jolie fille plongée dans la lecture d’une brique. Un bouquin, à première vue, de la taille de Guerre et Paix ou du Vicomte de Bragelonne. Puisque je n’avais pas le choix, je prends place à côté d’elle. Par concupiscence curiosité, je laisse mon regard glisser vers son décolleté livre. J’y vois les mots « chupasangre », « Edward », puis « la belleza y la perfección de su rostro ». Horreur! La belle lisait… ÇA!!

Tu parles d’un éteignoir. Nan, mais un peu plus et je lui aurais demandé ce qu’elle lisait. Là, je le savais, et je ne voulais surtout pas en savoir plus. Et puis, elle avait beau avoir l’air de 23-24 ans, sa lecture indiquait qu’elle devait en avoir sept ou huit de moins.

Quoiqu’une lueur d’espoir est apparue, à l’occasion d’un mouvement, sous la forme d’un carton blanc. Un carton blanc qui recouvrait l’ensemble de la couverture du « livre » (Twilight, c’est vraiment un livre?). Ah bon! Elle lit Twilight, mais au moins, elle a le bon goût d’en avoir honte.

Oui,

mais non.

C’est quand même Twilight.

…..

J’ai bu, ce jour-là, pas mal de cafés. Objectif: maintenir le zombi en moi fonctionnel, mis sur pied trop tôt le matin, jusqu’au soir. Le temps de me remettre de la Noche en Blanco et de récupérer un horaire à peu près normal. J’ai pris une bière, ce jour-là, qui accompagnait l’entrecôte au resto. J’ai beaucoup marché, ce jour-là, entre les métros, dans les métros, presque littéralement aux quatre coins de la ville. Il faisait chaud, ce jour-là, et j’avais des pantalons longs parce que le soleil a eu le mauvais goût de se mettre en mode chalumeau seulement après que je sois parti travailler. Et, ce jour-là, j’avais oublié de me munir d’une bouteille d’eau le matin.

Quand dans la station je suis passé devant une distributrice, mon regard a été inexplicablement attiré par les bouteilles d’eau qu’il contenait. J’avais justes assez de pièces pour m’en payer une. Et une pièce de 50 centimes m’a échappé et a roulé sous la machine. Le gars à terre fouillant désespérément sous une distributrice?

C’était moi.

Et puis je me suis rappelé que j’en ai toujours une de réserve dans mon sac à dos, pour les casiers au palais royal.

………

J’ai croisé ce musicien aux allures péruviennes. Une espèce de flûte de pan, sur un enregistrement radio. J’ai tout de suite reconnu une musique de film, mais je n’ai pas identifié laquelle immédiatement. Voyons, c’est une musique du genre calmante, à sonorité péruvienne. Quelque chose dans la jungle? la Chèvre? non, c’est pas ça. Un film lent, avec de longues scènes pour contempler des paysages luxuriants, la musique s’y prête bien. Ah! ça me revient.

……..

PS: oui, le titre est un clin d’oeil.

Publicités

Étiquettes : ,

5 Réponses to “Le petit théâtre du métro”

  1. Gabriel Says:

    C’est vraiment plaisant de suivre ton aventure espagnole sur le web ainsi!

  2. Darwin Says:

    «Elle lit Twilight»

    J’ai pensé à toi tantôt. Je revenais chez moi en autobus et la passagère qui s’est arrêtée devant moi lisait. Je ne pouvais voir que «L’appel» du titre. Un peu plus tard, mais vu que cet appel était complété par «du sang », et j’ai vu Twilight écrit ailleurs… J’ai failli partir à rire !

    Et comme j’étais assis, j’avais une vue en contre-plongée et ne pouvais laisser mes yeux aller aux mêmes endroits que toi. Et elle avait une veste longue…

  3. Déréglé temporel Says:

    Hahaha! La scène doit se produire un peu partout aux quatre coins du monde… avec quelques variations, évidemment.

  4. Sombre Déréliction Says:

    Savoir que les jolies dames ont des goûts littéraires aussi exquis ne peut que me réjouir! Chapeau et respect mesdames! 🙂

  5. Déréglé temporel Says:

    😆 😆
    on te reconnaît bien là, SD!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :