Archive for the ‘Gestion du blog’ Category

Blogoliste et nouvelle page

août 2, 2012

Il était temps que je gère un peu ma blogoliste. Voici l’habituel billet pour annoncer les modifications.

Un ajout, d’abord: Histoire Engagée. Ai-je vraiment besoin d’expliquer pourquoi un site qui publie des billets d’histoire, de cette qualité, est ajoutée à ma liste? je ne crois pas.

Deux retraits, cette fois:

-Je retire Goatfuk, un blogue BD que j’aimais beaucoup, mais qui n’était plus mis à jour, et qui semble d’ailleurs désormais ne même plus être en ligne.

-Je retire également Zvok is not dead, parce qu’en fait, Zvok est bel et bien dead. Mais il est toujours en ligne! Si vous n’avez encore jamais écouté les reprises qui s’y trouvent, variables en styles et en qualité, mais toujours sans prétentions, il est encore temps de vous rattraper.

À ce sujet, j’en profite pour annoncer aussi l’ajout d’une page de liens commentés. Puisque je gère ma blogoliste de manière à en limiter le nombre de titres, c’est parfois un peu frustrant. Par conséquent, j’ai décidé de mettre cette page où les liens proposés seraient en nombre illimité, juste assortis d’un petit commentaire. J’y déplace donc Zvok, puisque, même mort, ça peut encore valoir la peine de le consulter. Il en va de même pour TeeDee Hop, blogue également mort, mais qui contient encore du matériel digne d’être consulté – et qui pourrait servir de modèle à d’autres blogues sur le swing, qui sait?
Vous y retrouverez également Amélie Pinset, que j’aurais mis sur ma blogoliste depuis longtemps si elle n’était pas déjà sur celle de Je devrais écrire, via lequel vous pouvez toujours y accéder.

La page sera régulièrement mise à jour et devrais logiquement s’allonger relativement vite.

La douce et les brutes

mai 13, 2011

Vous connaissez déjà Dame Blanche. Si d’aventure vous alliez parfois la visiter en passant par chez moi, vous vous êtes peut-être aperçus que son blogue était fermé depuis environ un mois, peut-être un peu plus. Il était anciennement hébergé par la plate-forme free. Du jour au lendemain, ces connards ont tout fermé, sans un mot d’avertissement, sans motif apparent. Je soupçonne un excès de pudibonderie, puisque dans ce triste monde découvrir un peu de peau provoque parfois des indignations que des choses bien pire ne suscitent pas. Elle y a perdu ses archives au passage, c’est sans doute le pire. Quoiqu’il en soit, on peut désormais la retrouver sur Over-blog. Le lien est mis à jour.

Et je passe à onze liens. Un ajout, pas de retrait cette fois-ci. Ceux qui connaissent Hérétik le savent passionné de dessin. Sur ses blogues passés, il nous faisait déjà partager son coup de crayon et son humour. Son nouveau blogue est désormais entièrement consacré à la BD. Il s’agit de Goatfuk, où les trves du Qc que sont Skins & Bones torturent les tympans quand ils ne sont pas occupés à s’entretuer, traînant dans leur sillage un Vedge qui ne comprend pas trop ce qui arrive. Enjoy!

PS: oui, Dame Blanche, je sais que tu peux aussi être une brute, mais ça faisait un moins bon titre 😉

Deux retraits, deux nouveaux

février 1, 2011

Nouvelle modification à la blogoliste. À mon habitude, je m’efforce d’en limiter le nombre d’entrée afin que les blogues que je réfère ne soient pas noyés dans le nombre. Avec deux blogues en plus et deux blogues en moins sur la liste, elle reste stable.

Modification inenvisageable il y a très peu de temps, je retire la Kaverne de ma blogoliste. Je n’ai rien à reprocher à Hérétik, mais ce lieu étant désormais inaccessible aux inconnus de passage, il n’y a aucune raison pertinente de continuer à le référer à mes lecteurs.

En remplacement, je vous invite à aller visiter les Félix et leur Conciliabule. Ce blogue est relativement peu actif, mais j’espère qu’il demeurera en vie, car il est très intéressant. Félix, diagnostiqué « schizo-atypique » il y a deux ans, partage son esprit avec Félix-1, Félix-2, Félix-3, Félix-4 et, malheureusement, « le cinquième », le coloc qu’on voudrait foutre à la porte. Il nous offre une ouverture sur son monde si singulier, quoique définitivement pluriel, en nous expliquant ce que c’est que de vivre avec des compagnons aussi atypiques et inséparables. Le conciliabule, c’est le sien, avec ses quatre compagnons, cette livraison qu’ils font après un débat entre eux, après consensus. Voilà un blogue comme on en trouve rarement, et qui suscite la réflexion.

J’avais un peu hésité entre Conciliabule et L’Antre de la Vérité, le blogue de Dark Rémi of Doom. Le viking de la blogosphère québécoise nous fait profiter de billets occasionnels, mais chaque fois jouissifs, produits de l’alliance d’une imagination féconde, d’un sens de l’humour à toute épreuve et d’une verve inimitable alimentée d’un vocabulaire hautement diversifié. Jusqu’ici, je n’avais pas référé Dark Rémi, car il occupait déjà une place d’honneur sur la blogoliste de la Kaverne. Mais celle-ci n’étant plus dans mes liens… Dark Rémi et Conciliabule se réfèrent l’un l’autre avec leurs blogues. J’aurais donc pu référer l’un ou l’autre. J’ai choisi Félix, et vous invite à visiter l’Antre de la Vérité via le Conciliabule. Félix a la préférence car des deux il est le seul que je connaisse personnellement (enfin, le Félix original), via le milieu du swing.

Parlant donc du milieu du swing, c’est avec un immense regret que je retire TeeDee Hop de la liste. Ce blogue de très grande qualité, tenu si je ne m’abuse par des danseurs de Grenoble [edit: en fait, ils me font savoir dans les commentaires que non], offrait des sélections musicales théoriquement mensuelles, des vidéos, des comptes-rendus des événements et compétitions de lindy hop et de balboa et quelques articles sur l’histoire et la culture de la danse. Mais comme ils n’ont plus publié de billet depuis septembre, j’en conclu que le blogue est mort (snif!). C’est d’autant plus regrettable que les blogues de danse francophone sont une denrée rare. J’aurais bien remplacé TeeDee par the Jassdancer, blogue tenu par un grand danseur de balboa qui est également historien de la danse, mais je tiens à garder une blogoliste francophone. Pour revenir à TeeDee Hop, vous êtes quand même invités, si ce n’est déjà fait, à aller y  faire un tour pour lire les anciens billets, il y a du bon matériel à découvrir.  Quant à moi, si je les retire de ma liste, je garde quand même leur adresse dans mes favoris, et je les suis également depuis facebook. Je vous en donnerai des nouvelles en cas de résurrection.

Parlant de résurrection, notre dernier petit-nouveau est effectivement un blogue sorti de la tombe. C’est d’ailleurs dans leur nom et leur banderole: zvok is not dead. J’avais signalé ici la réapparition de ce blogue, que j’ai connu par l’intermédiaire d’une de leurs contributrices. Bien que je ne sois pas encore 100% sûr que la nouvelle expérience va tenir sur la durée, ils ont déjà assez tenu pour que je les encourage à tenir davantage. Il m’apparaît d’ailleurs assez logique de remplacer un blogue de danse par un blogue dédié au plaisir de la musique. C’est si proche après tout!

Duh?

décembre 9, 2010

Un phénomène étrange se produit. Depuis quelques temps (ça a commencé en mon absence), une mitraillade de spam frappe mon blogue. Ça ne me gêne pas trop, ils tombent tous dans le filtre. Étrangement, ils frappent tous le même billet, le Cycle de Contremont (pas de lien au cas où le phénomène serait contagieux). En arrivant après une dizaine de jours d’absence, j’ai trouvé 61 indésirables dans la boîte à spam. Depuis, c’est une moyenne de un ou deux par jour, à vue de nez. Quelqu’un peut m’expliquer les mécanismes qui font que le spam retombe toujours au même endroit? je pense que j’en ai reçu plus en deux semaines qu’en deux ans.

PS: comme j’ai supprimé les 61 spams d’un coup sans trop regarder le détail, il est possible qu’un commentaire légitime tombé pour une raison ou une autre dans la boîte ait été éliminé dans la foulé. Mes excuses à la victime si c’est le cas.

Ils sont revenus!

octobre 22, 2010

J’avais annoncé leur mort et les avait retiré de ma blogoliste. Mais ils viennent de sortir de leur tombe.

Zvok is not Dead!

Yeah!

Je vais quand même attendre de voir si ça tient avant de mettre ma blogoliste à jour.

Anniversaire statistique

octobre 12, 2010

Temps et Fiction en est à son 400ième billet, et bien qu’en ce moment il est plutôt en mode vivotant, ça vaut quand même la peine de faire un petit récapitulatif, comme d’habitude.

Notons que dans les modifications que wordpress ajoute de temps en temps à son tableau de bord, le système de statistiques a connu deux modifications mineures. Un graphique à barres plutôt qu’un graphique en montagnes russes (j’aime pas, je préférais l’ancien visuel) et maintenant l’onglet sur lequel on doit cliquer pour voir les statistiques ne s’appelle plus « statistiques » mais « stats du site ». Ça fait un peu « Yo!, WP fait genre tsé plusse cool, man! » Ils espèrent attirer des djeunz? M’enfin, c’est pas grave…

Les stats, donc. Les 10 billets les plus populaires depuis les débuts du site, il y a environ trois ans, rappelle encore ma catégorisation de mes billets en « coureurs de fonds » et « billets-buzz ». Les seconds fonds des scores monstrueux en quelques jours, et redescendent tranquillement. Les premiers grappillent quelques visites à tous les jours (ou à tous les deux-trois jours) et s’assurent ainsi, avec le temps, une place dans les premiers rangs. Voici donc, du 10ième au 1er, les billets les plus populaires.

10. À propos: Coureur de fond prévisible, la page de présentation est visitée par les internautes nouvellement arrivés pour savoir à qui ils ont affaire. Au moment où j’écris, on la crédite de 208 clics.

9. Histoire de la danse sociale: Voici un coureur de fond un peu anarchique, qui, depuis sa publication, reçoit en moyenne 1 visite par jour (mais certains mois, la moyenne flirte avec le 0), la plupart du temps en raison de recherches google plus ou moins appropriées en rapport avec la danse (exemple, hier, « danse tpe »). Il s’agit souvent de recherches en rapport avec une danse particulière (exemple, hier encore « histoire danse java »). Il est crédité d’un total de 242 clics.

8. Je suis féministe a connu un buzz énorme le jour de sa publication, buzz qui s’est poursuivi deux-trois jours, le tout en raison d’un déplaisant hyperactif. Depuis, les visites sont rarissimes, anecdotiques, presque négligeables. Après avoir atteint le premier rang le jour de sa sorti, il a maintenant descendu au huitième. Il plafonne à 286 clics (quoi qu’il risque, comme chacun des billets pointés dans ce récapitulatif, d’en ramasser quelques-uns aujourd’hui et les jours suivants).

7. Un christianisme asiatique: les Nestoriens est un coureur de fond dont je m’étonne de la relative popularité. Devançant le billet précédemment mentionné par une marge assez confortable, il reçoit une moyenne de 1 visite par jour, mais avec assez régulièrement des petits pics de 5-6 visites dans la même journée. Certaines semaines, il va chercher une moyenne de 10 visites. La place occupée par le Proche-Orient et les questions religieuses dans l’actualité explique peut-être ce relatif intérêt, mais n’exagérons rien: ses 351 clics à l’heure actuelle sont beaucoup au regard de ce blogue, mais rien du tout dans l’absolu (comme tous les autres billets, d’ailleurs).

6. La théorie de René Girard – résumé: Voilà un billet qui a le profil type d’un coureur de fond. Les idées de Girard flirtent avec la pop-philo, et elles portent sur un sujet qui intéresse les gens: la violence, la religion, l’exclusion. Pas étonnant que quelques personnes googlent le truc de temps en temps pour en savoir plus. Une moyenne de 5 visites par jour le premier mois, et une visite par jour les mois suivants, de manière assez régulière, expliquent le total de 379 visites reçues jusqu’à maintenant. Il n’est pas impossible qu’avec le temps il grimpe au classement.

5. Les bons films de danse est un billet auquel je changerais bien quelques phrases, mais bon. C’est l’autre type de coureur de fond. Le précédent est plutôt du type pop-intello; celui-ci racole les amateurs d’un genre de cinéma bien précis. Il attire des visites de gens qui cherchent des suggestions de films de danse, et des gens qui font une recherche sur l’un des films cités dans le billet. Un coureur de fond qui par ailleurs peut aller chercher un petit buzz de temps en temps: son niveau de popularité maximal fut atteint dans les jours suivant le décès de Patrick Swayze (notez bien que je ne mentionne pas Dirty dancing dans les « bons » films de danse, mais plutôt comme « stéréotype absolu » du genre). Comme il a été rédigé plus ou moins au moment de la sortie de Love N’Dancing, il a également reçu un petit buzz à ce moment. Avec ces buzzs, il a reçu une moyenne de 2 visites par jours en 2009 (pour les derniers mois, c’est-à-dire depuis sa parution) et 1 visite par jour en 2010, pour un total de 421 visites.

4. La Faim de la Terre s’en vient-elle? Comme le précédent, il combine les caractéristiques du coureur de fond et du buzzeux. Mais contrairement au précédent, il doit davantage au buzzeux qu’au coureur de fond. Mettons que ce fut un long buzz. Consacré à la sortie très attendue du dernier volume des Gestionnaires de l’Apocalypse, ce billet a attiré nombre de visites de fans en effervescence entre la publication du billet et celui de l’oeuvre, puis dans les semaines suivant la parution de cette dernière. Il témoigne de la popularité de cette série et de son auteur. Depuis, les recherches sur Jean-Jacques Pelletier et sa série se dirigent sur ce billet plutôt que sur les autres billets que j’ai consacré au même thème (certains visiteurs regardent quand même le tout). Toutefois, avec une moyenne de deux visites par jour en 2009, et une moyenne de 0 en 2010, il semble condamné à redescendre tranquillement au classement et ne pas augmenter beaucoup son nombre de 504 visites à l’heure actuelle.

3. Le Syndrôme de Cassandre: Je me surprends un peu de voir ce billet, que j’aime bien par ailleurs, attirer autant de visites. Ce coureur de fond semble jouer pour cela sur la confusion et l’imposture involontaire davantage sur sur le sujet véritable du billet (les difficultés de communication des scientifiques, la pédagogie). Il se trouve que je ne suis pas le seul à employer l’expression « syndrôme de Cassandre », sans qu’elle ait un sens « officiel » et reconnu partout. Une recherche google donne des références à des blogs de gestion, des sites de coaching, des liens wikipédias et, bien sûr, Temps et Fiction, actuellement classé quatrième dans la liste google de cette expression. Voilà pourquoi il recueille 552 visites jusqu’à maintenant et va continuer un bout de temps à trottiner en avant, grâce à sa moyenne très régulière de 2 visites par jours depuis sa publication.

2. Je ne dessine pas bien : Le buzzeux d’entre les buzzeux. J’ai cru un moment qu’il serait aussi un coureur de fond, tant le buzz a été long. Alors que le premier billet semblait insurpassable, il s’en est approché en quelques jours, et a fini par le rattraper grâce à une moyenne de visites un peu plus élevée. Mais, finalement, il semble qu’il ait fini par s’essouffler. La moyenne de visites par jour a été de 35 en mai, 6 en juin, 2 en juillet. Et presque plus rien depuis. N’empêche qu’avec 752 visites au total, il a une nette avance sur Le Syndrôme de Cassandre, qui mettra un moment à le rattraper. Sans compter qu’un sujet sur les caricatures de Mahomet est toujours susceptible de trouver un nouveau buzz.

Et le billet le plus populaire est…

1. Définition de la religion selon Émile Durkheim: Voilà un billet très bref, mais aussi très clair, qui ne fait rien d’autre que d’énoncer ce que dit son titre. C’est mon meilleur coureur de fond: il évoque une très grande autorité des sciences sociales et il traite d’un sujet qui occupe bien des esprits en ce moment, sur un fond super simple (la définition d’un terme pas facile à définir). Sa moyenne de visites par jour, sur une base annuelle, est de 2 depuis sa parution. Elle oscille en réalité entre 2 et 3 selon les périodes. Les débuts de sessions semblent favorables à sa fréquentation, et je soupçonne plusieurs visites d’étudiants. Il a longtemps occupé le premier rang des billets les plus consultés, avant d’être dépassé par le billet précédemment mentionné. Et il vient tout juste de reprendre sa place, avec 757 visites au total.

Ce billet est par ailleurs assez représentatif de la fréquentation de Temps et Fiction, qui semble enregistrer à chaque début de session d’automne et d’hiver une petite hausse de fréquentation sur des billets traitant de sujets de base comme l’historiographie (faudrait d’ailleurs que je me botte le cul pour écrire la suite de celui-là… un jour) ou la démographie. Ce n’est donc pas une mauvaise idée de profiter de l’occasion pour rappeler aux étudiants de passage que ce blog est amateur, que ces billets sont rédigés très rapidement et qu’il serait sage de leur part de contre-vérifier toute information trouvée ici dans une source plus professionnelle.

Quant à la fréquentation générale du blogue, son maximum a été atteint en mai dernier avec 2477 visites. Elle a baissé depuis avec mon niveau d’activité, mais se maintient encore au-dessus des 1000 visites, sans doute en grande partie des habitués. Mes grands fournisseurs de visites sont des sites amis, notamment Dame Blanche, la Kaverne, Je devrais écrire, Interférences et Exvagus.

Mon blogue est moins actif en ce moment, mais j’ai des idées de billets. Ça va venir. De la danse, des délires intellos, des photos de Madrid et des environs, bref, la routine.

Réforme de la cage aux trolls

août 27, 2010

Ça me trottait en tête, j’ai fini par le faire: j’ai modifié le principe de la cage aux trolls.

J’avais évoqué lors d’une discussion entre amis l’idée de la supprimer tout simplement. Certains trolls semblaient penser que cette page avait pour vocation d’être une tribune destinée à leur usage privé. Cela n’allait pas vraiment dans l’esprit du truc. Mes amis, pourtant, appréciaient l’idée de la cage. L’un des arguments clés est venu de Darwin: « J’aime bien le principe de la gradation des peines. » a-t-il fait valoir. D’abord la cage. S’il ne se calme pas, ou s’il empire, le bannissement. L’idée avait du bon.

L’idée originale de la cage aux trolls est une idée de Dame Blanche. Elle s’en sert pour éviter d’avoir à bannir ses trolls. Comme les murs à graffitis dont le principe est d’offrir un espace aux graffiteurs pour qu’ils laissent le reste intact, elle a créé cet espace pour y circonscrire les indésirables sans avoir à les supprimer. Le résultat donne un zoo, et les invités y vont à l’occasion nourrir les trolls de quelque pinotte, taquinant du troll pour les voir réagir.

Le concept a plus ou moins bien marché ici, pour les raisons évoquées plus haut. Il semble que je reçoive plus souvent des trolls militants qu’elle.

Après que j’aie créé ma propre cage, Hérétik a créé sa Boîte à kons. Le concept est très proche, mais néanmoins différent. La censure d’Hérétik est très féroce afin de préserver l’ambiance chaleureuse qui règne dans sa Kaverne. Les « kons » sont bloqués à l’entrée. La Boîte à kon est une page où il affiche les commentaires de différents indésirables bloqués à l’entrée, généralement assez drôle quand on les affiche ainsi et qu’on a donc pas à les subir à répétition. Les commentaires des kons sont donc recopiés à même la page, qui est donc régulièrement mise à jours pour les ajouts. Les commentaires sont l’oeuvre des habitués. Cela donne à ce concept un aspect un peu plus figé, comme un musée de la connerie.

En gardant en tête le principe de gradation des peines et en m’inspirant de ces précédentes expériences, j’ai donc décidé de créer à l’essaie une nouvelle structure, en créant deux pages.

Dans le Parloir à trolls sous morphine, on trouvera une structure vivante, où les créatures qu’on appelle « trolls » douées d’une capacité plus ou moins ressemblante à un langage pourront s’exprimer et dialoguer, avec moi ou avec les autres visiteurs. Le principe retenu ici, c’est d’isoler les indésirables dans cette zone pour épargner le reste. Mais comme il s’agira d’individus ayant une propension à l’agressivité ou autre comportements désagréables, on les shootte à la morphine pour les calmer. Manière de dire que les occupants du parloir seront soumis à des règles strictes concernant la modération de leurs commentaires (vous pouvez aller lire ces règles directement sur la page en question) afin d’éviter les abus.

Ceux qui, malgré tout, auront trouvé le moyen d’être encore plus insupportables seront supprimés du parloirs. Ces spécimens d’animaux rares seront alors empaillés et placés dans un Musée des trolls empaillés, donc la structure est davantage inspirée de la Boîte à kons. Le Musée est en fait un témoin des bannissements. J’y expose un échantillon de commentaires des bannis.

Évidemment, cette structure rend la vieille Cage aux trolls obsolète, donc je la supprime à l’instant. Les trois trolls qui y étaient contenus sont transférés dans le Musée. Je médite la possibilité d’en mettre un ou deux au Parloir, mais je ne suis pas décidé. Ils seront donc au Musée en attendant.

Regloirdez-moi ce beau blogue!

juillet 18, 2010

Les lecteurs de commentaires de mon blogue auront remarqué une nouvelle commentatrice dans les parages. Seranessa est une amoureuse des mots qui a elle-même de bien beaux blogues, fort originaux. C’est donc le temps d’une petite mise à jour de ma blogoliste.

J’obéis à certains principes généraux pour ladite blogoliste, en me permettant à l’occasion une exception – mais rarement, sinon ce ne serait plus des exceptions. Le premier et le plus important de tous est de la garder relativement courte. Question de goût: quand je visite les autres blogues, je me sens plus invité à aller explorer leurs liens s’ils ne sont pas trop nombreux. Pas question, donc, de noyer un lien dans une multitude. Les autres principes servent le premier. Par exemple: en général, un seul lien par thème/cercle d’amis. Mes amis de Montpellier sont presque tous référés sur le blogue de Dame Blanche. Donc je pointe sur elle qui pointe sur eux. Pour la blogosphère politique, vous pouvez passer par Jeanne Émard, pour les blogues littéraires, par Gromovar, etc…

Pour les blogues BD, vous pouvez passer par Boulet. Ce qui m’amène à retirer aujourd’hui la principale exception que j’avais fait à ce jour à mes principes, c’est-à-dire Tu mourras moins bête. Pas que j’ai quoi que ce soit à lui reprocher. Mais vous pouvez y accéder via Boulet, en cliquant sur « Beaux blogs » puis « Marion Montaigne ».

Ayant donc fait un peu de place, j’ajoute donc un blogue de ma nouvelle visiteuse. Il ne s’agit pas de son blogue principal, l’Épistolaire, un blogue commentant les mots en termes de symbolisme, d’épistémologie étymologie, etc… bien qu’il soit superbe, vous pouvez déjà y accéder par l’intermédiaire de la Kaverne. Puisque Hérétik me décharge donc de cette responsabilité, j’en profite donc pour relayer un autre de ses blogues, Délivocable, qui propose un néologisme par jour. Merveilleux, non? Elle a récemment proposé un mot (yokomâcher) qui correspond à ma réalité quotidienne (mâcher ses mots en raison du stress d’une nouvelle langue).

edit: je viens de corriger une erreur dû à la fatigue en remplaçant « épistémologie » par « étymologie »… j’en rougis!

Falla à Montréal et varia

mai 31, 2010

Dans les commentaires d’un précédent billet, Yves demandait « À quand des fallas à Montréal? ». J’ignorais alors qu’il y avait une réponse on ne peut plus sérieuse à cette question: il y en a déjà. Enfin, une par année, dans une fête qui semble très multiculturelle, à la manière montréalaise. C’est organisé par la TOHU, et les falleros sont des jeunes du quartier Saint-Michel, impliqués dans ce projet communautaire pour le quartier. Informations sur le site de la TOHU, notamment ici (pour 2009) et ici (présentation, déjà passée, de la maquette de la falla 2010) et, surtout, ici, pour l’événement qui aura lieu du 26 au 28 août 2010.

J’ai eu l’information via le blog alonzocirk. J’en profite pour signaler deux modifications à ma blogoliste: l’ajout de alonzocirk, tenu par Guy et Claude, qui échangent sur l’actualité du cirque montréalais. Je suivais leur blog depuis un moment et je l’ai déjà référé dans les billets où je parlais moi-même de cirque, tout en hésitant à l’ajouter en raison du fait qu’il se passe souvent pas mal de temps entre les billets. Mais il faut se rendre à l’évidence: s’il n’y a pas un nouveau billet toute les semaines, le blog se maintient en vie sur la distance, et suivent bien l’actualité. Un blog pour les découvertes.

Il vient donc remplacer Zvok, blog fort sympathique qui encourageait la musique pour le plaisir de la musique, musique de tous les niveaux, et qui s’est révélé le contraire d’alonzocirk: des mises à jours super fréquentes pendant un temps, mais ils n’ont pas tenu la distance, et il est désormais à classer dans les blogs défunts, qu’on peut néanmoins toujours revisiter pour voir les vieux billets. Néanmoins, comme je tiens à avoir des blogs vivants dans ma liste, je supprime celui-ci.

Des stats pour le 300e

janvier 11, 2010

Voici le 300e billet de ce blogue. 300 depuis la création de la première version de Temps et Fiction sur Québecblogue, tous ici puisque je les ai transféré lors de mon déménagement sur WordPress. Les statistiques, par contre, je ne les ai que depuis mon arrivée sur cette plate-forme, vers la fin octobre 2008. Le mois suivant, le premier entier, j’ai eu 1060 visites. Puis, ça n’a pas cessé de décliner, certainement en lien avec la dose de travail que j’avais à l’époque. Le creux historique fut atteint au mois de mars, avec 298 visites, après quoi ça remonte tranquillement à 711 (mai), redescend à 494 (juillet). La fin de l’été voit une augmentation substantielle des visites. De toute évidence, de nouveaux habitués ont commencé à me suivre vers cette époque, puisque la moyenne est passée de autour de 30 visites par jours à 50-60 par jours. Le nombre de visites a rapidement augmenté jusqu’en octobre novembre (1650 – 1699) et a atteint un haut pic en décembre avec 2 327 visites. La plus haute journée de fréquentation est le 7 décembre, avec 280 visites, dont probablement plus de la moitié par Sebas qui ce jour-là m’a inondé de commentaires sur le billet Je suis féministe. Comme quoi un plus grand nombre de visites n’est pas toujours un heureux événement. En revanche, je suis assez content du petit cercle d’habitués qui me visitent et commentent, qui mettent de la vie dans ce blogue.

Je vous dois un grand merci à tous. Par exemple Gabriel, Arka, Mouma, soeurette, Darwin, Sombre Déréliction, Hérétik, koval, Canelle, Dame Blanche, Boboth, Cybèle, Sarah-Émilie, lutopium, Emma, Claude, et tous les autres, ceux que j’ai oublié (excusez-moi) et ceux qui ne commentent qu’occasionnellement ou me lisent anonymement.

Les billets les plus consultés sur le court terme sont ceux qui bénéficient d’un « buzz », souvent lié à l’actualité ou à un sujet chaud. Sur le long terme, les billets les plus consultés sont ceux qui attirent des recherches google régulières. Mon billet le plus fréquenté est tout de même lié à un buzz de l’actualité, puisqu’il s’agit de « La faim de la Terre s’en vient-elle?« … sans surprise, c’est autour de la date de parution du livre que le plus grand nombre de recherches ont abouti sur ce billet, mais il est encore régulièrement visité par des amateurs de Jean-Jacques Pelletier. Le deuxième est un coureur de fond: Définition de la religion selon Émile Durkheim, souvent visité par des internautes qui ont tapé très exactement le titre dans leur recherche google, pour donner à ce billet une moyenne d’environ deux visites par jour. Ensuite vient Je suis féministe (sans aucun doute le plus commenté, même s’il est loin de ce mythique billet de la Kaverne), puis Les bons films de danse (un autre coureur de fond, qui a bénéficié un petit buzz à la mort de Patrick Swayze), puis Les fromages d’ici ont mauvais goût (les visites ont cessé avec la fin de la campagne publicitaire, une fin dont je ne suis d’ailleurs pas fâché), ensuite René Girard face à Popper qui attire des recherches tant sur l’un que sur l’autre (et a même été cité par un blog italien!!). En septième place seulement, la page A propos, qui a pourtant l’avantage d’être régulièrement visitée par ceux qui veulent savoir chez quel énergumène ils ont atterri. Puis, ce billet sur une exception à mon désamour de la poésie, visité par des amoureux de la poésie comme par ceux qui partagent ma faible capacité à apprécier la littérature versifiée, le billet sur les Nestoriens, et, en dixième place, un autre billet sur Jean-Jacques Pelletier (décidément!).

Le volet personnel du blog a la part du lion dans le nombre de billet, en grande partie à cause des nombreux billets consacrés à la danse. D’ailleurs, je me demande si je ne devrais pas réorganiser les catégories pour créer un volet danse (ou peut-être danse et cirque) à part entière. Le volet fictionnel fait son petit bonhomme de chemin, avec les critiques, le feuilleton qui progresse tranquillement, les réflexions souvent croisées avec le volet historien. Ce dernier traîne un peu de la patte et est de plus en plus alimenté par les brèves, qui me prennent moins de temps à préparer. Mais j’ai quelques billets « découvertes » en brouillon, faudra juste que je trouve le temps de les finir un jour (!).

En conclusion, l’expérience du blogue m’est toujours agréable et je compte continuer. Ce qui veut dire aussi que ce blogue va prendre d’ici peu une tangente « blog de voyage », puisque, comme je l’ai déjà annoncé, je vais m’installer en Espagne (en passant par Paris, Lyon et Montpellier pour les intéressés) pour poursuivre mes recherches. Je vous promets quelques photos, bande de veinards!