Parloir à trolls sous morphine

J’ai parfois des visites d’indésirables. Pas besoin d’élaborer sur ce qu’est un troll. D’une manière générale, ils agressent de différentes manières: ils insultent, bien sûr. Ils écrivent des commentaires fleuves pour « réfuter » (en réalité, le principe est surtout d’avoir le dernier mot, et d’avoir l’air de « gagner » la conversation en dégoûtant l’autre de répondre). Ils écrivent de très nombreux commentaires, monopolisant par le fait même la conversation. Souvent, ils viennent militer pour une cause quelconque qu’ils érigent en Vérité absolue.

Je n’aime pas discuter avec eux.

Mais cette page est vouée à leur laisser une petite chance. S’étant montrés désagréables et incapables de discussion civile, ils se retrouvent ici, et ils ont le droit d’utiliser cette page pour faire valoir leurs arguments. Cependant, comme ils ont fait la démonstration qu’on ne peut pas leur faire confiance pour se comporter de manière civilisée, ils sont soumis à des règles:

1. Ils sont en ligne de modération. Leurs commentaires n’apparaîtront que si je les approuve.

2. S’ils font des commentaires ailleurs que sur cette page, ces derniers seront automatiquement supprimés, sans regard au contenu.

3. Maximum un commentaire par jour. S’ils sont ici, c’est qu’ils sont désagréables… je ne vais pas EN PLUS passer mon temps à gérer leurs commentaires. Ils doivent apprendre à faire preuve de modération, aussi bien dans le contenu que dans la quantité.

4. Maximum 300 mots par commentaire. Je n’admettrai pas les commentaires-fleuves. Les trolls ont démontré amplement que quand ils écrivent longuement, ce n’est pas pour autant plus pertinent. Ils devront apprendre ici à aller à l’essentiel.

5. Les commentaires contenant des insultes seront modifiés, et les insultes remplacés par « […] ». S’il y en a trop et que je n’ai pas la patience d’expurger tout le commentaire, celui-ci sera tout simplement supprimé.

6. Aux cinq règles ci-haut pourront éventuellement s’en ajouter d’autres pour correspondre au pathologies particulières de certains trolls.

Dernière remarque: les visiteurs réguliers qui ne sont pas astreints à rester dans le parloir sont évidemment autorisés à y commenter sans aucune contrainte.

J’espère en fait ne pas avoir à trop me servir de cet endroit.

Liste des trolls sous morphine:

MArtin. – pas de règles spécifiques, c’est un con ordinaire.

Jacky Chang – pas de règles spéficiques non plus. Il s’est retrouvé ici suite à son premier commentaire, daté du 7 décembre 2011, éminemment subtil (en citation intégrale: « c’est nul ») sur le billet « Un christianisme asiatique, les Nestoriens ». (un commentaire effacé).

Publicités

9 Réponses to “Parloir à trolls sous morphine”

  1. Réforme de la cage aux trolls « Temps et fiction Says:

    […] le Parloir à trolls sous morphine, on trouvera une structure vivante, où les créatures qu’on appelle […]

  2. Yves Says:

    «J’espère en fait ne pas avoir à trop me servir de cet endroit«

    Haha, cela me surprendrait qu’ils viennent ici alors, je crois que tu peux être tranquille.
    En tout cas moi je serais terriblement gêné de venir ici pour faire valoir mes arguments .

  3. Déréglé temporel Says:

    Il y a toutes sortes de personnalités sur le web, et la gêne n’est pas forcément un trait de personnalité courant aux gens qui se retrouveront au Parloir. Je m’attends en effet à ce que les personnages assignés à cette page ne reviennent plus (souvent après un ultime message pour exprimer leur scandale face à l’ignoble censure et le traitement odieux que je leur fais subir « sans raison »), mais d’autres voudront rester. Soient qu’ils ont une si haute estime d’eux-mêmes qu’ils voudront trouver le moyen de me planter malgré tout, soit qu’ils sont tellement compulsifs qu’ils ne pourront pas s’arrêter, soit qu’ils auront su faire leur examen de conscience et auront l’occasion de le montrer (cas probablement très rare, si je me fie à mon expérience des blogues).
    J’ai créé cette structure justement en réfléchissant à la diversité des cas. Il peut valoir la peine de laisser à certains l’occasion de faire leur chemin de croix et il peut valoir la peine de laisser à des gens désagréables, mais intelligents, l’opportunité de faire des interventions constructives en liberté surveillée.

    Je suis peut-être trop idéaliste…

  4. Yves Says:

    «Je suis peut-être trop idéaliste…«

    Comme ma grand-mère disait: qui vie d’espoir voit un jour ses rêves réaliser.

    Cela c’est bon pour des jeunes comme toi. Moi ma maxime de ce temps-là c’est:

    L’Homme naît sans dents, sans cheveux et sans illusions, et il meurt de même, sans cheveux, sans dents et sans illusions.

  5. Déréglé temporel Says:

    Un premier troll à mettre sous morphine, un certain MArtin, dont voici la première connerie (sur « les fromages d’ici ont mauvais goût« )

    « Vous êtes pas dans l’champs à peu pres vous autres !!!
    Vive les concepteurs de pubs qui font ressortir du lot les bouchés comme vous.

    Get a life!!

    Vraiment tarrés!!!!!!!! »

    Que répondre? Faut vraiment pas avoir de vie pour écrire ce genre d’insanités. Get a brain!

  6. Sombre Déréliction Says:

    Mes chanteuses! Mes belle chanteuses ont disparu! Ô tristesse inconsolable mon âme pleure des larmes de sang! 😥

  7. Déréglé temporel Says:

    De quoi tu parles?

  8. Sombre Déréliction Says:

    y’ avait la princesse Anne dans la vieille boîte à trolls, SNIF! , Pis là, pis là,
    *** gros sanglot***
    Pu rieeeeeeeeeen! Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin! 😥

  9. Dame_Blanche Says:

    Intéressant comme concept!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :