Posts Tagged ‘coup de gueule’

Protégé : Raz-le-bol

avril 26, 2012

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publicités

Récompenser la faiblesse

janvier 12, 2010

Je n’ai pas grand-chose à dire sur Avatar, tout a déjà été dit: Effets visuels extraordinaires, scénario sans grand intérêt (au mieux ordinaire). Quant à commenter l’idéologie du film, comme ça semble être la mode… bof; rien de nouveau sous le soleil, sauf que depuis quelques années les religieux et les conservateurs s’excitent plus qu’avant sur le contenu des films à succès. Un regret: j’aurais cru que les Na’Vis amoureux mêleraient leurs tresses (des espèces d’organes-à-communier) plutôt que de s’embrasser (ou en plus de s’embrasser). M’enfin. Quelqu’un a dû y penser, mais je suppose que quelques pudibonds américains y ont vu un symbole obscène.

Je suis quand même épaté qu’on songe à récompenser ce film pour son principal point faible: le scénario. Le syndicat des scénaristes américains a-t-il perdu la tête? Comment peut-on mettre en nomination pour un prix un scénario qui est essentiellement une enfilade de clichés, téléphoné du début à la fin, et comportant des invraisemblances majeures (par exemple: une pilote qui refuse d’ouvrir le feu sur l’ennemi pendant la bataille devrait normalement passer en court martiale, ou au moins être mise aux arrêts; alors, qu’elle ait accès aux prisonniers…), pourrait-il être récompensé? Y a-t-il si peu de choix? On peut récompenser Avatar de nombreux prix: les effets spéciaux et effets visuels, bien sûrs, la réalisation, le montage, ce genre de trucs. À la rigueur, le meilleur film, si on juge que le scénario est un critère d’importance faible ou moyenne. Mais PAS le meilleur scénario. Quand même!

Les fromages d’ici ont mauvais goût

octobre 9, 2009

Les fromages d’ici ont mauvais goût, et je ne l’aurais jamais su s’ils ne s’étaient pas mis à faire de la publicité. J’aurais continué à manger des fromages d’ici et à les apprécier. En fait, c’est ce que je vais faire, parce que je ne penserai pas à la publicité quand je mangerai des fromages… preuve que la pub n’est pas toute-puissante. Mais en attendant, je suis incapable de circuler à Montréal sans être dégouté par les fromages d’ici. Beurk.

C’est que nos amis les travailleurs du terroir ont décidé de « valoriser » leurs produits, un peu comme à une époque en Afrique du Sud on valorisait les Blancs. Notez bien que je n’ai rien contre les produits du terroir, ni contre le fait de valoriser l’achat local. J’en ai juste après la campagne.

En affichage, l’offensive se décline en panneaux et en abribus dans les différentes villes du Québec sous le thème « [Cet endroit] est réservé aux amateurs de fromages d’ici ».

Un exemple parmi dautres de cette campagne ignoble

Un exemple parmi d'autres de cette campagne ignoble

« Cet abribus est réservé aux amateurs de fromages d’ici. »  « Ces tourniquets sont réservés au amateurs de fromages d’ici. » « Cet autobus est réservé aux amateurs de fromages d’ici. » etc…

Voulez-vous bien me dire quel espèce d’esprit malade a eu la brillante idée de faire la promotion des fromages d’ici en utilisant le langage de la ségrégation????

Comment est-ce qu’on peut en arriver à se dire: « hey! je vais faire comme dans les pays racistes où on exclu la moitié de la population, mais avec un produit, là! ça va donner aux gens l’envie d’acheter! »  euh… genre.

Je suis supposé me dire quoi en voyant une pub comme ça, comme consommateur? « Yé! j’ai le pouvoir de décider si je vais être du côté des exclus ou du côté des oppresseurs! C’est donc ben cool! » « Yé! si j’achète du fromage, je vais être du côté des salauds! »

Qu’on me comprenne bien: je ne pense pas que les concepteurs de la campagne sont des racistes ou quoique ce soit du genre. Je pense seulement que ce sont des crétins finis, au-delà de tout espoir. Quand tu fais une campagne qui suggère la confiscation des biens publics pour une minorité de privilégiés en te disant que c’est vendeur, c’est que tu es déconnecté de la réalité, malade, indigne.

Vivement qu’on retire ces affiches. Parce que je n’ai jamais eu autant envie de mon existence de vandaliser quelque chose.

TA YEULE MARTINEAU!!

février 2, 2009

Je commente de temps à autre l’actualité sur ce blog, mais pas tant que ça. Il est encore moins dans mes habitudes (et j’espère que ça n’y entrera pas) d’y commenter des émissions télé. Mais je m’accorde une petite exception. Je viens d’écouter Tout le monde en parle. La plupart des intellectuels aiment à afficher leur mépris de cette émission, mais moi j’aime bien. Léger sans être complètement insipide, ça me permet de passer ma soirée du dimanche relaxe devant la télé tout en me permettant me lever après l’émission sans avoir le sentiment d’être complètement abruti (ce que ne permettent ni une connerie de Musimax ou LoftStory, ni un documentaire sur les méfaits des multinationales au Bangladesh). Et Guy A. Lepage, qui l’anime, sait généralement laisser ses invités parler.

Ce qui m’amène à mon coup de gueule.

Lequel concerne l’un des invités, Richard Martineau.

Richard Martineau, chroniqueur vedette un peu partout, n’est pas un imbécile. Il a de l’esprit critique, de la franchise et du bon sens. Voilà pour ses qualités. Il a aussi un ego démesuré et de la difficulté à contrôler ledit ego; il manque très souvent du sens de la mesure et surtout, il s’avère manquer de courtoisie et être un personnage grossier.

Message à Martineau si d’aventure une étonnante volonté de la Providence l’amenait à passer sur mon petit blog: il y avait sept invités, en comptant votre immodeste personne, sur ce plateau. Sept. Pas un. J’ai dit que vous n’étiez pas un imbécile, je présume donc que vous devez savoir compter jusqu’à sept, non? Il se trouve aussi, par un hasard incroyable, que les six autres invités étaient également, comme vous, des personnes. Ils avaient tous, chose extraordinaire, une langue. Et, on accumule les coïncidences les plus époustouflantes, si on les avait invité sur ce plateau, c’est qu’ils avaient quelque chose à dire. La plus élémentaires courtoisie de votre part aurait été de les laisser parler. Je sais bien que le concept de Tout le Monde en Parle est fait pour que chaque invité puisse librement intervenir dans les entrevues des autres, mais il y a une distinction entre « intervenir » et « enterrer ».

Il y avait un gros cave sur le plateau de Tout le Monde en Parle. Je ne parle pas de Jean-François Mercier, humoriste controversé qui campe le personnage du Gros Cave dans ses shows. J’aime pas beaucoup JF Mercier que je ne trouve pas très doué comme standing comic, et je pense qu’il a beaucoup manqué de jugement dans le Bye Bye, mais sur le plateau de TLMEP, il avait de la classe. Le gros cave, c’était Martineau. Je ne parle pas d’intelligence, ici. Je dis gros cave comme on dit sale con. Le type fortement antipathique dont on attend juste qu’il se prenne quelque chose en pleine gueule pour s’en réjouir.

Et c’est, heureusement, venu. JF Mercier le lui a dit « t’ira m’écouter à télé pis t’écriras ta chronique, mais laisse-moi parler. » (en substance). Le public a applaudit. Le public avait raison. Martineau a fini par la fermer et écouter l’autre avec un air de boeuf qui disait bien qu’il n’avait pas digéré la rebuffade et qu’il n’attendait que l’occasion pour revenir à la charge et le planter. Il est probablement trop orgueilleux pour s’en rendre compte, mais la taloche qu’il s’est prise, non seulement il l’a mérité, mais il a couru après.

Coup de gueule post-électoral

octobre 20, 2008

Avis aux ex-candidats, élus ou battus, qui ne l’ont pas encore fait:

ALLEZ-VOUS FINIR DE LES ENLEVER, VOS CÂLISSES DE PANCARTES LAIDES!?!??

Même si je ne l’aime pas, coup de chapeau a Justin Trudeau qui semble avoir bien compris que moins on le voit, mieux on s’en porte (mais il en a oublié une sur Saint-Hubert). Coup de chapeau aussi aux candidats conservateurs du coin dont je n’ai jamais appris le nom, la culture de l’anonymat de leur parti a au moins cet avantage qu’ils sont disparus sans laisser de trace. J’ai pas vu de pancartes NPD non plus, bravo à eux, je les préfères invisibles.

La candidate libérale de Rosemont par contre, désolé, elle a un bien joli minois, mais je suis pu capable de la voir. Le Bloc veut être présent pour le Québec? grand bien leur fasse, mais à Ottawa, loin de mes yeux! Pis les Verts? ILS POLLUENT ENCORE LE PAYSAGE!

Ça vaut aussi pour les groupes citoyens et autres machins du genre. Avis aux Sans-Chemises: vos votes ont parlé, maintenants prenez vos pancarte pis allez manifester ailleurs.

À toute la gang: on vous a accordé un mois et demi d’attention malgré la misère intellectuelle de vos campagnes. Vos têtes et vos slogans envahissants nous ont poursuivit tout ce temps à chaque fois qu’on sortait de chez nous. Impossible de se détendre en prenant l’air sans vous croiser. Maintenant, sacrez-nous la paix.